Les multinationales en renfort pour la production de respirateurs artificiels

vendredi, 27.03.2020

Pour lutter contre le coronavirus, plusieurs multinationales comme Tesla, Ford et Dyson se lancent dans la production d'appareils respiratoires. Tour d'horizon.

MH

Baptisé CoVent, l'appareil portable développé par Dyson, peut être monté sur le lit du patient si nécessaire.

Les respirateurs artificiels sont indispensables pour combattre l'épidémie du coronavirus, susceptible de provoquer de gros problèmes respiratoires en s’attaquant aux poumons. Plusieurs multinationales ont décidé de venir en renfort et se lancent dans la production de respirateurs, alors qu'il ne s'agit pas de leur domaine habituel. 

Elon Musk à la rescousse du Maire de New York

Sur Twitter, Elon Musk, patron emblématique du constructeur automobile Tesla a annoncé la réouverture de son usine newyorkaise pour se consacrer à la production de respirateurs. Tesla n'a aucune compétence en la matière, mais le constructeur a signé un accord avec le leader mondial du secteur, Medtronic, pour produire ses produits dans l'usine Tesla. Le maire de New York, Bill de Blasio a d'ailleurs indiqué qu'il en manquait plusieurs milliers dans sa ville.

Un appareil portable produit en un temps record

L'entreprise Dyson, dirigée par l'inventeur britannique Sir James Dyson, a déclaré avoir conçu en un temps record un nouveau type de respirateur en réponse à un appel du gouvernement britannique. Des centaines d'ingénieurs travaillent actuellement 24 heures sur 24 à partir de la base britannique de la société dans le Wiltshire pour concevoir les nouveaux appareils. 

En plus d’être sûr, efficace et performant dans le stockage de l’oxygène, l’appareil respiratoire produit par Dyson devait être facile à transporter et à utiliser, et indépendant d’une alimentation en air fixe. Un appareil portable, baptisé CoVent, qui peut être monté sur le lit du patient si nécessaire. Le processus doit encore être soumis à la réussite de test médicaux. 

>>> Lire notre dossier sur le Coronavirus

A son tour, Ford s'est lancé dans la fabrication de respirateurs. Avec l’aide de GE et 3M, le constructeur automobile s’est lancé dans un projet baptisé “Project Apollo”. Les trois géants vont travailler ensemble pour fabriquer des respirateurs qui pourront être utilisés dans les hôpitaux et les centres de santé des États-Unis. 

Ford aidera GE à augmenter sa production de respirateurs tandis que GE se chargera notamment de mettre au point un nouveau design de respirateur, suffisamment simple pour que Ford puisse en produire dans ses propres usines. Ce design n’a pas encore été approuvé par l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) mais le processus est en cours.

Ford et 3M travailleront aussi ensemble pour améliorer la capacité de production des respirateurs purificateurs d’air par un facteur 10, tout en mettant aussi au point un design simplifié que Ford pourrait produire lui-même.

Masques de plongée peu sûrs 

Alors que Dyson et Tesla produisent de A à Z les respirateurs artificiels, General Motors apporte son aide de manière différente, en mettant à disposition de Ventec Life Systems ses capacités de production.

A noter que l’entreprise italienne Isinnova adapte des masques de plongée Easybreath en appareils d’aide à la respiration contre le coronavirus. Mais Decathlon met en garde: il n’y a pour l’heure aucune preuve que ses masques fonctionnent réellement et sont utilisés par des médecins.






 
 

AGEFI



...