Les fonds thématiques intéressent de plus en plus

jeudi, 07.11.2019

Pour les investisseurs, ils sont l’occasion de miser sur des mégatendances et des défis de la société.

Jürg Rimle*

Les fonds thématiques ont fait l’objet de forts investissements les derniers temps. Pour les investisseurs, ils sont l’occasion de miser sur des mégatendances et des défis de la société, et d’exploiter les opportunités de rendements. Un des thèmes devenus les plus rapidement attrayants est celui de la gestion de l’eau et des déchets.
A des périodes de bas intérêts et de croissance économique modérée, les investisseurs ont la possibilité de profiter de tendances à long terme grâce à des investissements thématiques bien conçus. Etant donné que ces derniers peuvent contribuer à une meilleure diversification du portefeuille face aux conditions de marché en mutation, la demande de ces stratégies a augmenté dans le monde entier.

Des spécificités

Divers thèmes ont intéressé les investisseurs les dernières années: les infrastructures, la consommation en hausse dans les pays seuils, les énergies renouvelables, l’évolution démographique et les nouvelles technologies de la communication en sont quelques exemples. Une comparaison montre que la plupart des thèmes ont leurs règles individuelles, leur moteur et leur dynamique propre. Certains thèmes sont durables, d’autres plutôt à la mode, certains sont cycliques, d’autres permanents. Les investisseurs doivent donc toujours se demander sur quelles hypothèses et quels contextes fondamentaux repose un thème d’investissements.
Certains thèmes d’investissements sont de courte durée et leur force motrice s’affaiblit à la longue ou disparaît totalement. Cela peut concerner les énergies renouvelables si leur succès dépend surtout de subventions. Si les subventions cessent en raison, par exemple, d’un changement de gouvernement, l’investissement perd brusquement son attrait. Les thèmes d’investissements intéressants sont ceux qui sont durables et relativement larges, ceux qui sont basés sur des tendances à long terme. Une analyse est importante pour savoir comment un fonds thématique se comporte lors de différentes phases du marché et que l’environnement des actions possède une référence au thème suffisamment élevée.
L’Impact Investing est étroitement lié à l’évolution des investissements thématiques. Les investisseurs souhaitent s’identifier concrètement avec les objectifs des placements ou atteindre un impact directement mesurable pour l’environnement ou la société. Un exemple qui a attiré très vite l’attention est celui du problème des déchets. Les masses de plastique dans les océans et l’exportation irresponsable de nos déchets dans des pays seuils qui ont des standards environnementaux bas, ont montré à beaucoup de personnes et aux responsables politiques qu’il faut agir. Les entreprises de l’industrie du recyclage, des déchets et du conditionnement devraient en profiter.
La gestion des déchets devient de plus en plus importante en raison, surtout, de l’augmentation de la population, de l’urbanisation constante et des exigences environnementales plus strictes. Les Nations Unies s’attendent à ce que la population mondiale s’élève à environ dix milliards de personnes en 2050, soit quelque 2,5 milliards de plus qu’aujourd’hui. Selon les prévisions, plus des deux tiers de la population vivront alors dans les villes où la problématique des déchets est particulièrement cruciale. La Solid Waste Association a calculé qu’en 2050, la production quotidienne de déchets dans le monde atteindra jusqu’à dix millions de tonnes. Actuellement, ce sont environ sept millions de tonnes.
Tout ceci représente des opportunités pour les entreprises travaillant dans le domaine de la gestion des déchets, tout au long de la chaîne de création de valeur. Dans l’économie des déchets, le recyclage, par exemple, gagne rapidement en importance et les déchets deviennent de plus en plus souvent une matière première valorisable.

Des corrélations

Fidelity a lancé récemment sur le marché un fonds relatif aux investissements thématiques de l’eau et des déchets, qui a également une dimension écologique, sociale et éthique. Tandis que la plupart des fonds concernant l’eau sont gérés de manière monothématique, la combinaison des investissements dans l’eau et les déchets offre une plus-value. Cela est dû au fait que les actions des deux segments ont peu de corrélation entre elles. Le domaine de l’eau comprend, par exemple, de nombreux fournisseurs qui ont un potentiel notamment dans les phases volatiles du marché, en raison de leurs propriétés défensives. Par contre, dans le secteur des déchets, les constructeurs traditionnels de machines ou les entreprises de recyclage spécial offrent de bonnes perspectives lorsque les marchés boursiers sont florissants.

* Responsable pour la Suisse, Fidelity International






 
 

AGEFI




...