Le marché suisse du travail stable en septembre

mardi, 10.10.2017

Pour le quatrième mois d'affilée, la situation du marché du travail en Suisse est restée stable en septembre. Le taux de chômage n'a subit aucune variation, résidant à 3,0%.

Le nombre de chômeurs de plus de 50 ans a diminué de 2,2% à 35'183 sur la même période.(Keystone)

La situation sur le marché du travail est restée stable en septembre, pour le quatrième mois d'affilée, avec un taux de chômage inchangé à 3,0%, ou 3,1% ajusté des variations saisonnières, a indiqué le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) dans son relevé mensuel.

A fin septembre, 133'169 personnes étaient inscrites au chômage auprès des Offices régionaux de placement (ORP), soit un repli de 1,8% sur un mois ou 6,7% sur un an.

La situation des jeunes s'est améliorée en septembre avec une contraction de 11,6% sur un an du chômage des 15 à 24 ans à 17'709.

Le nombre de chômeurs de plus de 50 ans a également diminué de 2,2% à 35'183 sur la même période.

Le nombre de places vacantes annoncées aux ORP est resté quasiment stable à 12'456 unités.

Une nette amélioration est constatée au niveau du chômage partiel. En juillet 2017, les réductions de l'horaire de travail ont été constatées au sein de 209 entreprises pour un total de 1807 personnes concernées. Un an plus tôt, les mesures de chômage partiel avaient touché 4250 personnes dans 453 entreprises.

Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 2781 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois de juillet.

Disparités entre les cantons

En septembre, les demandeurs d'emplois étaient principalement répartis sur les cantons de Zurich (20,4%), Berne (10,3%), Vaud (12,9%) et Genève (9,2%). Le canton du bout du lac dernier enregistrait le taux de chômage le plus élevé, à 5,2%, talonné par

Neuchâtel, à 5,1%. Les cantons d'Uri et d'Obwald enregistraient les taux les plus faibles à respectivement 0,6 et 0,7%.

En rythme annuel, le chômage a reculé dans les cantons de Lucerne (-9,3%), Soleure (-9,9%), Schaffhouse (-9,6%), Neuchâtel (-11,1%) ainsi qu'en Valais (-14,0%) et aux Grisons (-15,4%).

Par secteur, les taux de chômage enregistrés dans l'hôtellerie et la restauration (6,3%), l'horlogerie (5,6%) et le commerce de détail (3,9%) étaient parmi les plus élevés.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...