L'ATE ne souhaite pas que le canton de Genève finance le Salon de l'auto

vendredi, 08.05.2020

Pour l'Association transports et environnement - Section Genève, «le Conseil d’Etat fait preuve d’un favoritisme incompréhensible pour une manifestation qui a montré ses limites depuis de nombreuses années.»

l’ATE s’attend à que le Conseil d’Etat revienne sur cette décision et qu’il utilisera ces fonds pour aider «les nombreuses manifestations qui promeuvent vraiment un mode de vie durable et qui souffrent, eux, réellement de la conjoncture actuelle.»

L’Association transports et environnement (ATE) Genève a appris avec consternation que le Conseil d’Etat a déposé un projet de loi accordant un prêt de 16,8 millions au Salon de l’Auto pour l’aider à passer le cap du COVID 19 et financer son redéploiement en 2021. «À l’heure où de nombreuses manifestations ne savent si elles auront les moyens financiers pour se réinventer en 2021, cette décision de promotion d’un événement consacré à la voiture est plus que déplacé», commente l’association dans un communiqué.

Pour l’ATE, «le Conseil d’Etat fait preuve d’un favoritisme incompréhensible pour une manifestation qui a montré ses limites depuis de nombreuses années. Prônant la voiture à tout prix, sans aucune remise en question, le Salon de l’Auto est un événement d’un autre temps qui n’a plus à être soutenu par les pouvoirs publics. La crise sanitaire mettant surtout en péril de nombreuses manifestations d’avenir qui luttent aujourd’hui pour leur survie et ne pourront pas bénéficier d’une manne aussi généreuse».

Dans cette optique, l’ATE s’attend à que le Conseil d’Etat revienne sur cette décision et qu’il utilisera ces fonds pour aider «les nombreuses manifestations qui promeuvent vraiment un mode de vie durable et qui souffrent, eux, réellement de la conjoncture actuelle.»






 
 

AGEFI



...