Une monnaie fédérale pour fêter le couteau militaire suisse

lundi, 10.09.2018

Pour célébrer le pionnier de la coutellerie Karl Elsener, mort il y a 100 ans, la Monnaie fédérale Swissmint lance le 10 septembre 2018 une pièce commémorative en argent dédiée au fameux couteau militaire suisse.

La nouvelle monnaie commérmorative est dédiée au couteau militaire suisse, lancé par Karl Elsener, mort il y a 100 ans.

Pour célébrer les 100 ans du décès de son inventeur, Swissmint dédie au fameux couteau militaire suisse une pièce commémorative de 20 francs en argent, conçue par la graphiste Nadja Baltensweiler de Lucerne. Avec cette nouvelle pièce commémorative "Swiss army Knife" à l’intention des collectionneurs ou des amateurs et le jeu de monnaies de Noël 2018, Swissmint boucle le programme des émissions de cette année. 

Déjà 100 ans

Au XIXe siècle, la Suisse était l’un des plus pauvres d’Europe. Un très fort chômage a d’ailleurs contraint nombre de Suisses à l’exil. La création de nouveaux emplois était donc la bienvenue. Sur cette idée, Karl Elsener (1860-1918), né à Schwyz, fonda en 1884 un atelier de coutellerie à Ibach afin de fabriquer, en Suisse, le couteau de soldat importé jusqu’alors du voisin du Nord de la Suisse. Sa coutellerie était cependant trop petite pour répondre à des commandes de l’armée.

En 1891, Karl Elsener a donc fondé l’Association suisse des maîtres couteliers, afin d’assurer la production indigène de ce couteau. La première livraison a eu lieu la même année. Mais, Karl Elsener n’imaginait alors pas, même en rêve, que sa coutellerie deviendrait un jour une entreprise de renommée mondiale.

Le couteau militaire était très solide, mais assez lourd. Pour les officiers, Karl Elsener a mis au point un couteau plus léger et, surtout, plus élégant et possédant davantage de fonctionnalités. Son inventeur l’a baptisé «couteau d’officier suisse et de sports» et l’a fait protéger en 1897. Contrairement au couteau de soldat, le couteau d’officier ne faisait pas partie de l’équipement militaire. Son succès n’en fut que plus retentissant.

Pour l’exportation, il a reçu le nom de «Swiss Army Knife» et a commencé sa conquête du monde après la Deuxième Guerre mondiale: en rentrant chez eux, nombre de soldats américains stationnés en Europe ont tenu à emporter en souvenir des couteaux de poche de l’armée suisse. Actuellement, Victorinox est dirigée par la quatrième génération de la famille Elsener. 

30.000 pièces ont été tirées par Swissmint, et sont disponibles à l'achat au prix de 30 francs. 






 
 

AGEFI



...