Postal Savings Bank of China: IPO devisée à 7,4 milliards

mercredi, 21.09.2016

Postal Savings Bank of China devrait lever 7,4 milliards de dollars en intégrant la cote de Hong Kong, ce qui serait la plus grosse introduction boursière de l'année.

La banque postale chinoise (PSBC) émettra finalement 12,1 milliards d'actions à 4,76 dollars hongkongais (0,61 dollar) le 28 septembre, a assuré l'agence financière Bloomberg News, sur la foi de sources non identifiées. - (Reuters)

Postal Savings Bank of China, la plus grande banque chinoise par le nombre d'antennes, devrait lever 7,4 milliards de dollars en intégrant la cote de Hong Kong, ce qui serait la plus grosse introduction boursière de l'année dans le monde, selon Bloomberg.

C'est cependant bien en-dessous des 8,1 milliards de dollars qu'avait initialement espéré lever l'établissement.

La banque postale chinoise (PSBC) émettra finalement 12,1 milliards d'actions à 4,76 dollars hongkongais (0,61 dollar) le 28 septembre, a assuré mercredi l'agence financière Bloomberg News, sur la foi de sources non identifiées.

Ce montant se situe dans la partie basse de la fourchette de l'offre qui allait de 4,68 à 5,18 HKD.

De l'avis des analystes, la demande pour les titres de PSBC reste faible, reflétant le manque d'engouement pour les actions des banques et sociétés financières chinoises cotées à Hong Kong, dont beaucoup voient leur cours stagner.

"Au cours de l'année passée, beaucoup de ces grosses firmes financières ont gagné au mieux 5% au début de leur cotation" avant aujourd'hui de stagner autour de l'équilibre, explique à l'AFP Jackson Wong, analyste du cabinet Simsen Financial.

"Beaucoup d'investisseurs ont du mal à croire que (l'entrée en Bourse de PSBC) se traduira par une envolée explosive du titre", ironise-t-il. D'autant que la rentabilité de la banque, qui s'est notoirement détériorée, instille le doute.

Sa cotation à Hong Kong doit permettre à la banque postale de moderniser son modèle économique fragilisé par une concurrence plus acérée et l'essor de la finance en ligne.

PSBC comptait fin mars 505 millions de clients individuels, plus du tiers de la population chinoise, et bénéficie d'une implantation exceptionnelle.

Elle possède un réseau de 40.000 antennes dans le pays, notamment dans les petites villes et régions rurales - où c'est parfois le seul établissement financier disponible. Mais ces antennes multiples s'avèrent parfois dures à rentabiliser.

PSBC a été créée en 2007 au sein de la Poste chinoise, un puissant conglomérat étatique, pour améliorer les services financiers des zones rurales, où elle propose des fonctions basiques en se concentrant essentiellement sur les produits d'épargne.

L'établissement était fin mars à la tête de 7700 milliards de yuans d'actifs (1160 milliards de dollars). PSBC a désormais l'intention d'utiliser les fonds levés à Hong Kong pour devenir une banque commerciale plus compétitive.

A l'origine complètement étatique, PSBC avait cédé fin 2015 environ 17% de ses parts à des investisseurs privés - dont les mastodontes chinois du web Tencent et Alibaba - pour lever l'équivalent de 7 milliards de dollars.

Elle a par ailleurs indiqué début septembre avoir reçu le feu vert de Pékin pour émettre jusqu'à 50 milliards de yuans (7,5 milliards de dollars) d'obligations pour conforter son capital. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...