Les nouveautés numériques de 2020 créent des préoccupations

lundi, 13.01.2020

Plusieurs nouveautés technologiques prendront leur essor en 2020. Bien évidemment utiles, elles sont aussi porteuses de nouvelles préoccupations.

De nombreux nouveaux smartphones compatibles avec la 5G seront commercialisés à des tarifs moins élevés, soit environ 500 francs.(Keystone)

Centre névralgique de la maison moderne, le réseau sans fil assure le fonctionnement de toujours plus d'appareils. La nouvelle technologie dite de maillage permet désormais de garantir un accès à internet à des débits raisonnables dans chaque pièce. Aussi appelée "WiFi mesh", elle transmet les paquets de données d'un point à un autre, un peu à la manière des chaînes de seaux avec lesquelles les incendies étaient éteints autrefois.

Certains fournisseurs d'accès internet ont déjà mis à niveau leurs boîtiers. Chez Swisscom, le modem-routeur Internet Box 3, par exemple, offre le standard sans fil 802.11ax, ou plus simplement WiFi 6, le plus rapide actuellement. Il peut également être étendu à un réseau sans fil maillé.

Les appareils relativement récents peuvent aussi être couplé via l'interface Ethernet à un routeur maillé des fabricants tels Asus, Avm, Linksys, Netgear, TP-Link ou encore Zyxel, pour ne citer que les principaux.

Essor de la 5G

2020 marquera aussi l'essor du réseau de téléphonie mobile de dernière génération, la 5G, dont l'introduction suscite des mouvements d'opposition dans la population. De nombreux nouveaux smartphones compatibles avec la norme la plus récente seront commercialisés à des tarifs moins élevés, soit environ 500 francs.

Les joueurs pourraient être les premiers à manifester un vif intérêt pour la 5G. Les nouveaux services de jeux en ligne comme Google Stadia et Microsoft xCloud, notamment, nécessitent l'accès ultra-rapide offert par la dernière génération de réseaux mobiles.

Dans le sillage de débits toujours plus importants ces dernières années, le modèle de l'abonnement illimité semble s'imposer, qu'il s'agisse de films, de musique, de jeux, de livres ou de magazines. Du côté du streaming vidéo, le leader Netflix va devoir commencer à compter avec des concurrents comme Amazon, Disney, Apple, Dazn, Sky ou You Tube Prime.

Offre fragmentée

Etoffée, l'offre va cependant aussi se fragmenter, les films de Disney (Pixar, Marvel) disparaissant de la plateforme de Netflix, par exemple. Le site justwatch.com permet de découvrir les contenus disponibles sur chaque service.

Les amateurs de jeux peuvent aussi depuis peu souscrire des abonnements. Les possesseurs d'iPhone, après s'être abonnés pour 6 francs par mois au service Apple Arcade, disposeront de plus de 100 jeux, également accessibles à partir d'un autre appareil de la marque à la pomme.

Du côté d'Android, l'offre correspondante Google Play Pass n'est pour l'heure disponible qu'aux Etats-Unis. Les livres et les livres audio peuvent également être achetés sur la base d'un abonnement mensuel.

Plus d'intimité... et de censure

Ces prochaines années devraient aussi apporter des progrès en matière de protection de la sphère privée, à la faveur de nouvelles réglementations, comme par exemple l'interdiction faite aux publicitaires de tracer les internautes. Les navigateurs Edge ou Firefox, notamment, disposent de réglages qui limitent ce suivi.

Désormais, les smartphones peuvent directement reconnaître la voix et le visage de leur propriétaire, sans passer par un serveur recueillant les données à cet effet.Toutefois, le phonème s'accompagne aussi d'une certaine censure. Même en Suisse, certains sites ne peuvent ainsi plus être accessibles, les fournisseurs d'accès à internet devant par exemple bloquer les pages des casinos étrangers.

Une évolution qui contribue au développement des services VPN (réseau virtuel privé), dont certains peuvent même être utilisés gratuitement. Masquant la véritable adresse IP de l'utilisateur, donc sa localisation, ils contribuent à une meilleure protection de la sphère privée, mais peuvent également permettre de contourner les blocages de sites.

Question de sécurité

Côté sécurité, la lutte contre le vol d'identifiants et le chantage contre les entreprises demeurera une préoccupation. Les criminels développent constamment de nouvelles astuces pour attirer les utilisateurs vers de faux sites afin de s'emparer de leurs mots de passe.

Heureusement, les navigateurs et les programmes de courrier électronique développent leur capacité à signaler les dangers. Et de plus en plus de services sur internet disposent d'une procédure d'authentification à deux facteurs, soit le mot de passe, puis l'envoi sur un téléphone mobile d'un code d'accès unique.(ats)

 

 






 
 

AGEFI




...