Uber conteste en appel le statut d'employé reconnu à ses chauffeurs

mardi, 30.10.2018

Plusieurs centaines de chauffeurs d'Uber ont manifesté mardi à Londres devant la Cour d'appel, qui a entamé l'examen d'un recours du géant américain de réservation de voitures avec chauffeur contre une décision leur reconnaissant le statut d'employé.

Jusqu'à présent, les chauffeurs sont rémunérés à la course. Ce sont, selon la compagnie, des travailleurs indépendants, choisissant leurs horaires et lieux de travail.(keystone)

En novembre 2017, le tribunal du travail de Londres avait décidé que la société Uber devait considérer ses quelque 50.000 chauffeurs au Royaume-Uni comme des employés, leur donnant droit au salaire horaire minimum et à des congés payés, dans une décision en appel confirmant un jugement rendu en première instance un an plus tôt.

Le groupe américain a contesté cette décision devant la Cour d'appel, plus haute juridiction d'Angleterre et du Pays de Galles derrière la Cour suprême britannique.

Son avocate, Dinah Rose, a souligné mardi que le modèle d'activité d'Uber était "typique de l'industrie privée de la location", la société agissant comme un intermédiaire entre les chauffeurs et les passagers via son application.

Jusqu'à présent, les chauffeurs sont rémunérés à la course. Ce sont, selon la compagnie, des travailleurs indépendants, choisissant leurs horaires et lieux de travail.

Cette bataille judiciaire contre Uber a été initiée par deux anciens chauffeurs, Yaseen Aslam et James Farrar. Ils sont soutenus par le syndicat des travailleurs indépendants de Grande-Bretagne (IWGB), à l'origine de la manifestation mardi.

"L'action d'aujourd'hui est l'articulation de la colère légitime des travailleurs précaires et des travailleurs exploités du Royaume-Uni", a commenté le secrétaire général d'IWGB, Jason Moyer-Lee, soulignant qu'Uber avait déjà "perdu deux batailles en justice".(awp)






 
 

AGEFI



...