Voitures électriques: les particuliers se montrent encore réticents

mercredi, 14.09.2016

Plus de 70% des concessionnaires automobiles suisses estiment que l’avenir appartient aux voitures électriques. Un résultat à l’opposé des propriétaires de véhicules privés, puisque 65% d’entre eux n’achèteraient pas ce type de voitures pour l’instant.

Les stations de recharge prétendument manquantes (36%) et le coût élevé (15%) sont actuellement les principaux freins à l’achat d’une voiture électrique.

Les voitures électriques sont tendance. C’est ce que l’on pourrait croire. Mais pour les 1100 annonceurs privés interrogés sur autoscout24.ch, les stations de recharge prétendument manquantes (36%) et le coût élevé (15%) sont actuellement les principaux freins à l’achat d’une voiture électrique. Un peu plus d’une personne sur dix trouve que, globalement, les propulsions alternatives offrent encore trop peu d’avantages au conducteur. C’est pourquoi deux tiers des personnes interrogées n’achèteraient pas ce type de voiture. Les partisans atteignent tout de même 35%.

Les voitures électriques ont réussi à faire parler d’elles. Mais lorsqu’il s’agit de passer à l’acte d’achat, les automobilistes se montrent encore prudents. «Bien que le marché des voitures électriques ne cesse de croître, le niveau reste bas.», déclare Christoph Aebi, Directeur d’AutoScout24. «Contrairement à l’Allemagne ou à la France, il n’existe encore aucune subvention cantonale uniforme en Suisse. Et l’expansion de l’infrastructure n’est pas non plus réglementée au niveau national. Ces facteurs ont certainement un effet inhibiteur sur la foi des particuliers en l’avenir de ces véhicules.»

La majorité des garagistes croit aux voitures écologiques

La branche automobile évalue bien différemment les perspectives d’avenir des véhicules à propulsion alternative. En plus des annonceurs privés, AutoScout24 a interrogé des concessionnaires professionnels pour connaître leur avis à propos des voitures écologiques. Le résultat: plus de 70% des garagistes sont convaincus que les formes de propulsion alternatives deviendront de plus en plus importantes à l’avenir. 28% se montrent critiques face au développement. Le camp des partisans attribue le plus grand potentiel aux voitures hybrides diesel/électriques (48%). Un tiers des entrepreneurs interrogés estime que les véhicules électriques purs sont les plus prometteurs. Plus de 300 garagistes de toute la Suisse ont participé au sondage auprès des concessionnaires.


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...