«Il faut éviter que les 45 ans et plus soient évincés du marché de l’emploi»

dimanche, 01.12.2019

Pierre Bayerdörfer a géré, durant plusieurs années, un magasin de mode et d’accessoires éthiques. Lorsque le propriétaire change de mains, il se retrouve sans activité lucrative. Témoignage.

Maude Bonvin

Selon Pierre Bayerdörfer, l’immense majorité des seniors souhaitent travailler. (Keystone)

«En tant qu’indépendant, je n’avais pas droit au chômage. J’ai donc puisé dans mes économies pour subvenir à mes besoins», se souvient Pierre Bayerdörfer. Sans ses fonds propres, il aurait dû se tourner vers l’aide sociale.

Agé de 60 ans, le Bâlois a retrouvé du travail ce printemps. Il...






 
 

AGEFI




...