Nouvelles réjouissantes pour Novartis

jeudi, 30.11.2017

Pharma. La multinationale bâloise a dévoilé des informations très positives concernant un traitement contre les migraines et un médicament luttant contre deux types de psoriasis.

Le médicament Cosentyx, utile dans le traitement de deux types de psoriasis, est une locomotive des ventes pour la pharma bâloise. (Novartis)

Le laboratoire Novartis a revendiqué ces dernières heures plusieurs données d'étude positives. Les premières, concernant le traitement expérimental AMG 334 de prévention de la migraine, ont été publiées mercredi soir, alors que les secondes, qui portent sur Cosentyx dans le traitement de deux types de psoriasis, ont été dévoilées en préambule d'un congrès international qui débute ce jeudi à Londres.

L'étude clinique de phase III Strive a démontré une amélioration significative après six mois de traitement avec le candidat AMG 334 chez les patients souffrant de migraine épisodique. Le géant pharmaceutique rhénan affirme que 50% des patients traités ont vu leurs jours de migraine réduits au moins de moitié, soit trois fois plus par rapport au placebo. En juin dernier, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a accepté d'examiner la demande de mise sur le marché de cette substance. Quant à Cosentyx, Novartis a publié des données cliniques sur l'efficacité à long terme et l'innocuité de son médicament dans le traitement des psoriasis palmo-plantaire et unguéal. Il s'agit des deux premières études de ce genre, assure le groupe.

Jusqu'à 90% des personnes atteintes de psoriasis sont susceptibles de développer une des deux pathologies, qui affectent sérieusement la qualité de vie des patients, du fait de la réduction de la mobilité, du handicap fonctionnel et l'inconfort physique.

Dans l'étude Gesture, 59% et 53% des patients atteints de la variante palmo-plantaire, traités respectivement avec des doses de Cosentyx de 300mg et 150mg, ont vu les symptômes disparaître "complètement ou presque" sur 2,5 ans. L'étude Transfigure a quant à elle mis en évidence des "améliorations substantielles" pour 73% et 63% des patients traités pour le psoriasis de l'ongle.

 Cosentyx comme figure de proue

Dans deux notes matinales, Michael Nawrath, de la Banque cantonale de Zurich a jugé positives les annonces de la multinationale bâloise, en particulier celle concernant l'anti-psoriasique, qui confirme son statut de fer de lance des ventes du groupe.

Pour AMG 334, le spécialiste souligne l'excellente tolérabilité de la substance par les patients, plus de 90% ayant achevé l'étude. Il s'attend à une autorisation de mise sur le marché de la part des régulateurs américain (FDA) et européen (EMA) d'ici l'été 2018.

Novartis est en avance sur ses trois concurrents - Teva, Böhringer et Alder - développant le même genre de traitement. Reste à savoir quel sera le tarif de remboursement que le groupe pourra décrocher pour une thérapie contre la migraine, relève l'expert.

Pour ce qui est de Cosentyx, les données présentées soulignent une nouvelle fois que Novartis a décroché le gros lot. Les ventes de son nouveau blockbuster devraient dépasser la marque des 2 milliards de dollars dans sa deuxième année de commercialisation, pour un pic désormais estimé à 5 milliards de dollars, contre 4 milliards précédemment, et le médicament n'a virtuellement rien à craindre de la concurrence, estime l'analyste.

Les nouvelles ont également été bien accueillies par les détenteurs de capitaux. A 10h25, la nominative Novartis s'enrobait de 0,4% à 84,05 CHF, surperformant le SMI des valeurs vedettes, qui grappillait 0,16%.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...