Perte de confiance dans les gouvernements: la boîte de pandore est ouverte

mardi, 03.09.2019

Marie Owens Thomsen*

Marie Owens Thomsen

La confiance que les Américains placent dans le gouvernement est proche de son plus bas historique, à 17%, par rapport à un plus haut en 1964 de 77%. Plus inquiétant encore, seul 3% considèrent que les actions du gouvernement sont «pratiquement toujours» appropriées et 14% «la plupart du temps» (Pew Research Center). 

Selon un classement de 2018 de l’OCDE, les deux  questions principales à l’origine du manque de confiance dans les gouvernements sont l’intégrité des élus et la sécurité de la population. Concernant l’intégrité, seul 17% des personnes pensent qu’un membre du parlement refusera un pot-de-vin. Côté sécurité, la faible confiance des Américains est certes en partie une conséquence des 2206 attaques qui ont été perpétrées depuis celle de Sandy Hook en 2012. Ceci dit, d’autres citoyens ailleurs dans le monde s’en préoccupent également car tous les pays étudiés affichent des maigres taux de confiance sur ces deux points. 

La relation entre la confiance envers nos gouvernements et l’évolution de la croissance du PIB (produit intérieur brut) peut être débattue. La confiance peut augmenter quand les populations sont satisfaites de la performance économique, et cette dernière peut certainement bénéficier d’un degré de confiance élevé. Toutefois, il reste indéniable que les pays ayant une forte confiance dans leurs élus bénéficient en général également d’un PIB par habitant plus important, comme c’est le cas de la Norvège, des Pays Bas, de la Suède, de la Finlande, de la Nouvelle Zélande, et de la Suisse, par exemple. La Chine se situe proche de la Suède en termes de confiance, mais son PIB par personne est évidemment bien plus faible. Les pays ayant la meilleure performance économique malgré des taux de confiance inférieurs aux pays cités ci-dessus sont Singapour, les Etats-Unis, et le Koweït. Sans surprise, plusieurs pays africains ont à la fois un niveau de confiance très faible ainsi qu’un niveau de PIB par personne également très faible (Our World in Data, 2016).   

D’une manière moins ambiguë, la confiance dans les gouvernements est faible quand l’inégalité des revenus est élevée, les pays scandinaves détenant à la fois le record mondial en termes d’égalité des revenus et de confiance dans les gouvernements. Cette confiance, quant à elle, a une influence sur l’investissement direct vers le pays en question qui augmenterait de plus de 60% avec une majoration de la confiance de l’ordre d’une déviation standard (Guangyi Xin, 2017). L’éducation, le commerce international, et la croissance du PIB impactent tous également l’investissement direct, mais individuellement moins que l’effet de la confiance. 

Ainsi, une politique économique en faveur de l’égalité des revenus devrait booster la confiance dans les gouvernements, permettant d’attirer de l’investissement dans le pays, l’ensemble ayant un impact positif sur la croissance. A l’inverse, la probabilité d’une récession augmente chaque jour à mesure que des gouvernements se permettent de dénigrer les institutions de leur pays. Et une fois que la boîte de pandore est ouverte, on sait combien il est difficile de la refermer.

* Global Head of Economic and Investment Research, Indosuez Wealth Management






 
 

AGEFI




...