Bobst renonce à son tour à ses objectifs financiers annuels

lundi, 11.05.2020

Pas de prévision financière pour le constructeur de machines d'emballages Bobst. La nouvelle réalité du marché contraint le groupe à revoir ses coûts, ses priorités en termes de projets et ses investissements pour l'année 2020 et les suivantes.

Bobst a eu recours au chômage partiel.(Keystone)

Le constructeur de machines d'emballages Bobst a annoncé lundi ne pas pouvoir maintenir ses prévisions financières pour l'exercice en cours publiées en janvier dernier. La "nouvelle réalité du marché" a contraint le groupe de Mex à revoir ses coûts, ses priorités en termes de projets et ses investissements pour l'année 2020 et les suivantes.

"Comme bon nombre d'autres entreprises, le groupe est confronté à un ralentissement des commandes en raison de l'incertitude qui règne sur les marchés", fait valoir Bobst. L'entreprise se dit par ailleurs "sévèrement impactée" par l'interdiction de voyager, alors que les interventions de maintenance sur le terrain sont réduites au "strict minimum pour des raisons sanitaires".

Bobst se targue néanmoins d'avoir été en mesure de redémarrer progressivement ses activités "en respectant scrupuleusement les consignes sanitaires prescrites par les autorités locales" et se félicite des solutions développées ces dernières années pour le support et la maintenance à distance, qui "jouent aujourd'hui pleinement leur rôle".

Pour préserver ses liquidités, le groupe vaudois indique saisir toutes les opportunités d'aides financées par les gouvernements dans les marchés où il est présent, notamment le recours au chômage partiel.

Avant l'explosion de la crise sanitaire, Bobst avait déjà procédé à l'émission d'un emprunt obligataire de 200 millions de francs en janvier 2020, auxquels s'ajoutent 200 millions de facilités de crédit engagées et inutilisées, rappelle le communiqué.(awp)






 
 

AGEFI



...