Etude: la situation reste stable sur le marché immobilier

mercredi, 06.09.2017

Pas de bulle sur le marché de l'immobilier en Suisse selon une étude publiée par Comparis et l'EPFZ.

La surveillance est néanmoins de mise pour les 13 communes notamment au bord du lac de Zürich. (Keystone)

La situation reste stable sur le marché de l'immobilier en Suisse, aucun élément n'indique la formation d'une bulle, selon une étude de Comparis et de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) publiée mercredi.

Les auteurs n'ont identifié aucune commune dans laquelle la situation serait "critique". La surveillance est néanmoins de mise pour les 13 mêmes communes qu'en 2016, car les signes d'une bulle immobilière ont été observés par le passé. Il ne faut pas s'attendre à de grandes variations de prix, précise le communiqué.

Dans l'ensemble, une tendance à la stabilisation des prix de l'offre se dessine, estiment les auteurs. Dans une commune analysée sur deux, les prix au mètre carré des logements ont augmenté de moins de 5% sur un an.

La région du bord du lac de Zurich avec les communes d'Horgen (ZH), Uster (ZH) et Pfäffikon (ZH) reste à surveiller tout comme Lucerne (LU), Sursee (LU) et Hochdorf (LU). La plupart de ces communes figurent dans le top 10 des lieux où les prix des logements ont le plus augmenté au cours des dix dernières années, à l'instar de Lucerne (82%) ou Horgen (80%).

"Hormis quelques petits changements, le marché de l'immobilier devrait rester stable cette année", souligne Didier Sornette, professeur à l'EPFZ. L'évolution des prix dépendra surtout du secteur de la construction, par exemple si des problèmes de capacités interviennent.

L'étude sectorielle est basée sur les données des offres immobilières publiées sur Comparis de 2005 à 2017. Les prix mentionnés dans les annonces ont été analysés grâce à un modèle mathématique développé par M. Sornette. (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...