Les résultats semestriels du jour en bref

mercredi, 22.08.2018

Orior, Raiffeisen, Sensirion, Medartis, Feintool et Repower ont publié leurs résultats semestriels ce mercredi. Tout d'horizon des chiffres qu'il ne fallait pas manquer.

Orior 

Le bénéfice net ajusté des coûts d'acquisition et effets uniques du spécialiste de l'agroalimentaire Orior s'est inscrit à 15,3 millions de francs, en hausse de 3,2% sur un an. Le bénéfice brut d'exploitation (Ebitda), a cédé 1,8% à 27,2 millions. Le chiffre d'affaires pour sa part s'est étoffé de 5,6% à 273,7 millions et a enregistré une croissance organique de 2,1%, portée par tous les segments.

Raiffeisen 

Entre janvier et juin, le produit d'exploitation du groupe Raiffeisen a progressé de 0,5% pour s'établir à 1,63 milliard de francs, alors que les charges ont été diminuées de 0,7% à 1 milliard tout rond. Le ratio coûts/revenus a ainsi pu être ramené à 61,1%, soit 70 points de base (pb) de mieux qu'un an plus tôt.

Sensirion 

Le fabricant de capteurs Sensirion a essuyé une perte nette de 2 millions de francs, alors qu'un bénéfice net de 1,4 million avait été enregistré l'année précédente. L'excédent d'exploitation (Ebitda) ajusté des coûts liés à l'introduction en Bourse (IPO) a augmenté d'un tiers à 15 millions par rapport à la même période un an plus tôt. Les ventes ont bondi pour atteindre 90,2 millions, soit une hausse de 30%.

Feintool

Le fabricant bernois de machines Feintool a vu son bénéfice net bondir de 20,3% en un an à 16,9 millions de francs. Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) a lui aussi nettement progressé, soit de 14,4% à 25,7 millions de francs. Côté revenus, le chiffre d'affaires s'est hissé à 337,3 millions de francs, 13,6% de plus qu'un an auparavant.

Medartis

Le bénéfice net de l'entreprise bâloise Medartis a été divisé par deux à 1,2 million après six mois. Au niveau de la rentabilité, l’Ebit a diminué de plus de la moitié à 1,8 million, baisse imputable à l'introduction en Bourse.

Repower

L'énergéticien Repower est parvenu à se maintenir de justesse en territoire positif au premier semestre 2018, et ce malgré des recettes en hausse à plus d'un milliard de francs. L’Ebit a fondu de plus de moitié (-55%) à 9 millions de francs.






 
 

AGEFI



...