Orell Füssli a renoué avec les bénéfices en 2019

lundi, 16.03.2020

Le bénéfice opérationnel (Ebit) d'Orell Füssli a progressé d'un tiers à 18,1 millions l'an dernier.

Pour 2020, Orell Füssli s'attend toujours à un environnement de marché difficile. (Keystone)

Orell Füssli est retourné dans les chiffres noirs en 2019. Comme prévu, la cession d'activités de sa filiale allemande Atlantic Zeiser a pesé sur le chiffre d'affaires mais a eu un impact positif sur la rentabilité. Le dividende est maintenu à 6 francs par action.

Le chiffre d'affaires a reculé de 10,3% à 237,4 millions de francs en 2019, en raison également d'un volume inférieur dans le domaine de la sécurité, selon le communiqué publié lundi.

Le bénéfice opérationnel (Ebit) a progressé d'un tiers à 18,1 millions. Le profit net a atteint 10,8 millions, contre une perte de 47,2 millions l'année précédente.

Ces chiffres sont conformes aux prévisions des analystes consultés par AWP. Le bénéfice s'inscrit toutefois en retrait par rapport aux pronostics (12,4 et 11,3 millions).

Pour 2020, l'entreprise s'attend toujours à un environnement de marché difficile. "En raison de l'évolution de la gamme de produits de l'impression de sécurité vers des commandes à faible marge, la division s'attend à un premier semestre solide et un second moins rentable".

Dans les livres, les ventes devraient être stables, bien que les effets du coronavirus ne peuvent pas encore évaluées. Dans l'ensemble, Orell Füssli s'attend à un résultat légèrement inférieur à 2019 et une marge Ebit autour de 5%. (awp)






 
 

AGEFI



...