Brain Tree

vendredi, 05.04.2019

On a dans la tête ce que l’on y met. Plus audacieux, on n’a dans la tête que ce que l’on y met. De la matière, du vide, du déchet. Tous les cerveaux sont uniques dans leurs différents remplissages.

Pécub

Vinci, quand une connaissance pas encore étudiée lui était nécessaire pour avancer sur un projet, il allait la chercher dehors pour la mettre dedans. Le talent d’aller chercher dehors pour mettre dedans est offert à tout le monde, c’est gratuit, cependant tout le monde n’en fait pas le même usage.

Cultiver l’arbre de ses expertises ou se plonger dans l’euphorie du vide ? Au microscope électronique il n’y a rien de plus semblable qu’un cerveau vide qu’un cerveau plein. Quel œil de Galilée perdu dans le ciel, son soleil, ses nuits et ses étoiles. Quelle curiosité comparée de Marco Polo en univers Chinois. Quelle analyse désespérée de Socrate sur ses contemporains. La curiosité naturelle s’arrête à la première proposition de certitude. Deux et deux font quatre. L’homme est plus intelligent que la fourmi. Tu ne seras jamais Léonard de Vinci.

Il y a deux types d’arbres à expertises, les arbres de l’académie et les arbres du jardin. Les arbres académiques poussent à l’intérieur des quatre murs de l’académie et s’arrêtent au toit. Les arbres du jardin poussent depuis les racines plongées dans la terre à lombrics, jusqu’au soleil, jusqu’à la fin de l’univers sans fin. Et même un peu plus loin. Le ver de terre aura plus d’histoire sur le big bang et les trous noirs que la science académique et ses rapporteurs de laboratoire. L’évidence est dramatique pour la vanité des humains. Vous n’allez tout de même pas comparer la quantité de neurones d’un ver de terre avec celle d’un humain ?

La différence se fera à la qualité du remplissage de la matière gliale. Il n’y a dans le datacenter cérébral que ce que l’on y met. Tous les divertissements de la télé. Ou alors tout ce qu’ont étudié et découvert, Einstein, Pasteur, Fleming, Semmelweis, Shakespeare, Mozart, Van Gogh, Rockefeller, Pic de la Mirandole, Jules II, Gerbert d’Aurillac, Charlie Chaplin, Churchill, Nietzsche, Picasso, Archimède, Epicure, Marilyn Monroe, Elvis Presley, Mère Teresa, le Petit Prince, la première bactérie, Nostradamus, Galien, Edison, Faraday, Nicolas Machiavel, Sun Tsu et von Clausewitz, Charpak, Gilles de Gene, Fermi, Antoine Laurent de Lavoisier, Newton, Jean-Jacques Rousseau, Marie Curie, Pascal, Pythagore, Darwin, René Descartes, Dante Alighieri, Léonard de Vinci, Michelangelo, Copernic, Magellan, Charlemagne, Cervantès, Salvador Dali, Jacques Brel, John Maynard Keynes, Luis Mariano, Edgar Alan Poe, Lapérouse, Martin Luther King, Hitchcock, Confucius, l’araignée, Michel Bontemps, Paul Valéry, les étoiles à neutrons, Jean Piaget, Montaigne, Hubble, la famille des Foucauld, Cro-Magnon, Hemingway, Gutenberg, Paracelse, Alfred Nobel, Monge et Carnot.

La grande interrogation à propos de Léonard de Vinci, qui restera encore quelques heures sans réponse, a-t-il raté l’invention de la télévision ? Ou bien c’est après analyse et réflexion qu’il aurait en pleine conscience dècidé d’y renoncer ?






 
 

AGEFI



...