Novartis injecte 310 millions de dollars dans les anti-inflammatoires

lundi, 01.04.2019

Le groupe pharmaceutique bâlois rachète le laboratoire américain IFM Tre, une opération qui lui permet de faire main basse sur trois médicaments expérimentaux.

Novartis paiera dans l'immédiat 310 millions de dollars et jusqu'à 1,3 milliard en versements d'étapes. (Keystone)

Novartis a jeté son dévolu sur le laboratoire américain IFM Tre, filiale de IFM Therapeutics concentrée sur les médicaments anti-inflammatoires. L'opération permet au géant pharmaceutique rhénan de faire main basse sur trois médicaments expérimentaux, dont un en phase de développement clinique, destiné à inhiber de manière sélective l'inflammasome NLRP3.

Le produit le plus avancé (IFM-2427) cible une gamme de troubles inflammatoires chroniques, parmi lesquels figurent l'athérosclérose et la stéatose hépatique non alcoolique.

Novartis paiera dans l'immédiat 310 millions de dollars (quasiment autant en francs) et jusqu'à 1,27 milliard en versements d'étapes, souligne IMF Therapeutics dans un communiqué. La finalisation de l'opération est agendée au deuxième trimestre, moyennant l'aval des autorités de la concurrence.

IFM Therapeutics a été racheté en 2017 par l'américain Bristol-Myers Squibb. Le versement initial s'élevait à 30 millions de dollars et le contrat prévoyait jusqu'à 2,02 milliards de paiements d'étapes.

IMF Tre apporte à Novartis un tout nouveau concept prometteur, reconnaît la Banque cantonale de Zurich (ZKB) dans un commentaire. L'établissement zurichois prévient toutefois qu'en l'absence de données cliniques concrètes, il demeure prématuré de tenter d'en déterminer le potentiel financier.

Dans les premiers échanges lundi, la nominative Novartis égarait 0,1% à 95,66 francs, dans un SMI en hausse de 0,29%. (awp)






 
 

AGEFI



...