Novartis: résultats démontrent l'efficacité de Gilenya contre la SEP

vendredi, 16.09.2016

Novartis a révélé vendredi de nouvelles données d'étude à long terme démontrant l'efficacité de son médicament Gilenya (fingolimod) dans le traitement de la sclérose en plaques rémittente récidivante (RRMS).

Les résultats sont présentés à l'occasion du congrès du Comité européen pour le traitement et la recherche contre la sclérose en plaques (Ectrims), qui se tient actuellement à Londres. - (Reuters)

Novartis a révélé vendredi de nouvelles données d'étude à long terme démontrant l'efficacité de son médicament Gilenya (fingolimod) dans le traitement de la sclérose en plaques rémittente récidivante (RRMS). Les résultats sont présentés à l'occasion du congrès du Comité européen pour le traitement et la recherche contre la sclérose en plaques (Ectrims), qui se tient actuellement à Londres.


L'étude Across, menée sur 175 patients sur une durée de 10 ans, démontre que le risque de voir la maladie évoluer vers une forme secondaire progressive (SPMS) est réduite de 66,2% pour les patients ayant suivi un traitement de Gilenya pendant au moins huit ans. En outre, la durée jusqu'à la nécessité de recourir à une chaise roulante a été multipliée par quatre.

"La sclérose en plaques (SEP) est une maladie invalidante et permanente, qui affecte fortement la manière dont les patients vont appréhender leur vie quotidienne", rappelle Vasant Narasimhan, responsable du développement des médicaments et directeur médical chez Novartis, cité dans un communiqué. Il qualifie l'utilisation à long terme de Gilenya d'option "hautement efficace" pour les patients atteints de RRMS. - (awp)

Résultats positifs pour le traitement AMG 334 contre la migraine

Novartis a enregistré des résultats d'études positifs pour son produit AMG 334 destiné au traitement de la migraine chronique, a annoncé le groupe pharmaceutique dans le nuit de jeudi à vendredi.

Selon une étude clinique de phase II, les patients souffrant de migraine chronique ont vu leur maux de tête réduits de 50% ou plus grâce à l'anticorps monoclonal AMG 334 (erenumab), co-développé avec l'américain Amgen, selon un communiqué du laboratoire rhénan.

L'étude comprenait 667 patients souffrant d'environ 18 jours de migraine par mois. Avec le traitement, ces derniers ont constaté une réduction des migraines de 6,6 jours par mois, contre 4,2 jours pour les personnes sous placebo.

Les résultats de phase III sont attendus d'ici la fin de l'année. Dans le cadre de la coopération avec Amgen, ce dernier détient les droits de commercialisation aux Etats-Unis, au Canada et au Japon, tandis que Novartis peut distribuer le produit en Europe et dans les autres régions du monde.

Environ 10% de la population mondiale souffre de migraines, selon Novartis. La migraine chronique se caractérise par au moins 15 jours de maux de tête par mois, dont au moins huit ont des caractéristiques de migraine, sur plus de trois mois. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...