La fin des négociations «commerciales» entre les Etats-Unis et la Chine?

mardi, 02.07.2019

Nous devons probablement nous préparer à un monde divisé avec deux chaînes d’approvisionnement et systèmes de télécommunications.

Daryl Liew*

Les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine ont échoué en mai, ce qui a incité le président Trump à augmenter les droits de douane, suspendus lorsque les négociations commerciales avaient repris plus tôt cette année, sur les exportations chinoise à hauteur de 200 milliards de dollars américains. Les États-Unis ont également entamé le processus visant à imposer des droits de douane de 25 % sur les 325 milliards de dollars restants de marchandises chinoises entrant aux États-Unis. La Chine a déclaré dans la foulée qu’elle ne signerait qu’un accord équitable pour Pékin.
Le différend commercial avec le géant Huawei a dégénéré en guerre technologique, ses filiales inscrites sur l’«entity list» obligent les entreprises américaines à obtenir une licence pour pouvoir lui fournir des composants. Cette liste devrait avoir de graves répercussions sur les activités de Huawei, puisque plus d’un tiers de ses composants proviennent des États-Unis.
De plus, la situation avec Huawei semble être motivée par des «considérations de sécurité nationale», une accusation que Huawei réfute. Cette situation laisse à penser que l’action contre Huawei s’inscrit dans le cadre d’une stratégie américaine plus large visant à contenir la montée en puissance de la Chine. Huawei, premier fournisseur mondial d’équipements de télécommunications, permet à la Chine d’être actuellement en tête de la course au déploiement de la 5G. Si elle ne peut plus importer des composants américains, le développement 5G de la Chine sera retardé, quand bien même Huawei s’efforce de trouver d’autres composants.
Soutien à Huawei
Huawei reste cependant une entreprise stratégiquement importante. Même si elle est détenue par le secteur privé, il n’y a aucune chance que le gouvernement chinois la laisse faire faillite. Bien que les États-Unis et certains de ses alliés aient fait pression contre l’utilisation des produits Huawei, de nombreux autres pays du monde émergent, dont la Russie et le Brésil, ont réaffirmé leur engagement et leur soutien à Huawei. Un scénario réside dans la balkanisation de l’internet ou Splinternet où deux réseaux distincts sont créés. Nous pourrions voir un système de communication au service des États-Unis et de ses alliés, ainsi qu’un système différent au service de la Chine et de ses partisans.
Les tensions commerciales actuelles entre les États-Unis et la Chine pourraient aussi déclencher le développement de deux chaînes d’approvisionnement distinctes – l’une pour vendre aux États-Unis et l’autre pour vendre à la Chine. Cette création de chaînes d’approvisionnement distinctes serait fort peu efficace, mais elle ressemble à un scénario de plus en plus probable dans un monde étrange où le pays d’origine d’un produit va être examiné de près en raison de l’imposition de droits de douane.
Bien que les deux parties semblent très éloignées, un accord commercial devrait être conclu dans les mois à venir. Le président Trump s’est montré disposé à utiliser la menace des tarifs douaniers et des sanctions comme armes économiques contre ses amis et ennemis. En tant que tel, il pourrait utiliser ces armes contre la Chine à nouveau dans le futur s’il est agacé. Huawei et d’autres entreprises technologiques chinoises pourraient aussi continuer à être des cibles.
En fin de compte, nous devons probablement nous préparer à un monde divisé où deux chaînes d’approvisionnement et deux systèmes de télécommunications différents seront mis en place pour des pays différents. L’ère du libre-échange mondial et d’une chaîne d’approvisionnement intégrée est probablement terminé, et nous devons accepter un nouvel ordre mondial où il y aura des conflits plus fréquents entre les États-Unis et la Chine.

* Head of Portfolio Management, Reyl Singapore






 
 

AGEFI



...