Sortie du nucléaire: une Suisse plus exposée aux aléas du marché européen

mercredi, 19.02.2020

Le pays importe en hiver l’équivalent de la production annuelle de Leibstadt.

Maude Bonvin

«Même si la construction de barrages n’est pas d’actualité, il est possible d’élever les ouvrages existants», déclare Philippe Renault.

Alors que le démantèlement de Mühleberg se poursuit, la sortie progressive du nucléaire n’entraîne pas davantage de risque de blackout sur la Suisse. Il faudra toutefois importer davantage de courant, avant que la stratégie énergétique 2050 ne déploie pleinement ses effets.

En 2019, les...






 
 

AGEFI



...