Nestlé met la Suisse à l'eau minérale Vittel standard

mardi, 08.10.2019

Nestlé Waters va approvisionner le marché helvétique en Vittel standard au lieu de la marque Vittel "Bonne Source".

La filiale de Nestlé compte approvisionner le marché helvétique en Vittel standard, comme presque partout ailleurs dans le monde.

Nestlé Waters, filiale du géant alimentaire veveysan, a mis fin à ses exportations d'eau minérale de marque Vittel "Bonne Source" à destination de la Suisse. Le minéralier poursuit la diminution de ses prélèvements dans cette nappe souterraine des Vosges en France menacée d'assèchement.

La filiale de Nestlé compte approvisionner le marché helvétique en Vittel standard, comme presque partout ailleurs dans le monde. Un porte-parole de Nestlé Waters a confirmé mardi à AWP une baisse de production de bouteilles de Vittel "Bonne Source" à compter du mois de septembre. Légèrement minéralisée, cette eau n'est exportée qu'en Suisse (14,5%), en Allemagne (81%) et dans quelques pays de l'Est (4,5%).

Nestlé Waters subit de longue date la pression d'associations de la société civile pour diminuer voire renoncer à la commercialisation de cette source dont le déficit a été identifié dès les années 1970, à hauteur de 1,1 million de mètres cubes par an, selon le service géologique national français.

Le minéralier table sur un prélèvement de 600'000 m3 en 2020 contre 740'000 m3 en 2017, soit une baisse de 19%, selon les propos de Sophie Dubois, directrice générale de Nestlé Waters France rapportés lundi soir par le quotidien Vosges Matin. Son autorisation de prélèvement délivrée par la préfecture des Vosges, bien supérieure, s'élève à un million de m3 depuis 2004.

Solution pérenne

Désormais, les Suisses boiront de l'eau minérale Vittel standard, de la "Grande Source". Avec une teneur en minéraux plus élevée que celle de la "Bonne Source", elle présente l'avantage d'être prélevée dans une nappe qui n'est pas menacée d'assèchement. Les volumes d'exportation resteront inchangés à 43 millions de bouteilles par an.

L'Allemagne devrait, dans l'immédiat, rester le seul débouché pour la Vittel "Bonne Source" bien que Nestlé Waters "ne communique pas au sujet de ses chiffres de vente dans ce pays". L'entreprise pourrait toutefois être amenée à revoir sa stratégie.

Dans une prise de position en début de mois, le préfet des Vosges a repris en main le processus de concertation locale mis en place pour identifier une solution pérenne à l'assèchement de la "Bonne Source". Sa proposition est attendue "dans les semaines à venir".

"Nous ne souhaitons pas faire de commentaires d'ici les prochaines discussions prévues le 18 octobre", a précisé Mme Dubois qui rappelle que "l'activité de Nestlé Waters repose sur une gestion durable de la ressource en eau". (awp)






 
 

AGEFI




...