Moneypark voit un grand potentiel de croissance

mercredi, 12.06.2019

Moneypark a négocié l'an dernier pour ses clients des crédits hypothécaires se montant à 2,3 milliards de francs. Et la croissance devrait se poursuivre cette année.

Le fondateur et directeur général de Moneypark, Stefan Heitmann.

Les banques sont bousculées par de nouveaux arrivants sur le marché de l'octroi de crédits hypothécaires. Se définissant comme le premier courtier hypothécaire de Suisse, Moneypark a ouvert ces dernières années plus de succursales que l'ensemble des établissements, indique dans une interview accordée à AWP son fondateur et directeur général Stefan Heitmann.

Les courtiers en crédits hypothèques proposent à leurs clients des produits provenant aussi bien des banques que d'autres instituts financiers. Actuellement, la part des prêts proposés par les banques représente la moitié des emprunts souscrits par la clientèle de Moneypark, suivie par ceux des caisses de pension (30%) et des assureurs (20%), a indiqué mercredi M. Heitmann.

Les banques souffrent de la concurrence des autres prêteurs en particulier pour les hypothèques de longue durée, estime M. Heitmann. Selon une étude de Moneypark, le marché hypothécaire suisse, qui culmine à plus de 1000 milliards de francs, a augmenté l'an dernier de 35 milliards. Les courtiers ont contribué à la croissance à hauteur de 4 milliards, soit autant que le montant des deux grandes banques UBS et Credit Suisse.

Présent dans 25 localités dans l'ensemble de la Suisse, Moneypark a négocié l'an dernier pour ses clients des crédits hypothécaires se montant à 2,3 milliards de francs. Et la croissance devrait se poursuivre cette année, l'entreprise misant à moyen terme sur un volume double de près de 5 milliards. En dépit des investissements consentis, la société affiche des chiffres noirs, assure son directeur général.

Détenue majoritairement par l'assureur Helvetia depuis 2016, la société fondée en 2012 bénéficie du soutien de son actionnaire principal dans son expansion. Dans ce contexte de vive concurrence, certains instituts financiers se sont aussi lancés dans le négoce de crédit hypothécaires de prestataires tiers. Postfinance dispose depuis peu d'une app pour smartphone dédiée. Le groupe de banques régionales Valiant veut aussi présenter d'ici l'automne sa propre solution en Suisse orientale. (awp)






 
 

AGEFI



...