Migros investit dans la firme genevoise B-Sharpe

mardi, 12.11.2019

La fintech genevoise B-Sharpe compte désormais la coopérative Migros Genève parmi ses investisseurs.

De gauche à droite, Philippe Echenard, directeur général de Migros Genève, Jean-Marc Sabet, fondateur et directeur général de B-Sharpe, Didier Eicher, directeur du développement de la Société coopérative Migros Genève et membre du comité de direction. ©Nicolas Righetti

La coopérative Migros Genève a pris une participation minoritaire dans le spécialiste du change de devises à taux préférentiel B-Sharpe. L'investissement, non divulgué, doit permettre à la société financière genevoise de s'étendre à toute la Suisse d'ici deux ans au plus tard.

"Pour nous, il y a un énorme gain de crédibilité au niveau de l'image et de la marque, à l'échelle du pays", indique à AWP Jean-Marc Sabet, fondateur et directeur général de B-Sharpe. Créée en 2006, l'entreprise revendique quelque 13'000 clients, dont 85% de particuliers ainsi que 15% de PME. Les transactions se font uniquement en ligne.

Migros Genève apparaît comme un partenaire naturel pour B-Sharpe, car la coopérative régionale chapeaute le Change Migros, qui dispose de huit agences dans la Cité de Calvin. Cette activité "monétaire" du géant de la distribution est également déployée à Lausanne, Nyon ainsi que La Chaux-de-Fonds et compte 1,5 million de clients.

"Change Migros est leader dans son domaine. Nous sommes très bien positionnés dans le nôtre. Le but est de profiter des canaux de distribution des deux marques pour répondre aux différents besoins de nos clients", explique Jean-Marc Sabet. Dans un premier temps, le partenariat prendra la forme d'une association de marques.

Avec cet investissement, Migros Genève s'est épargné le développement d'une solution de change en ligne à l'interne. "Nous avons acheté du temps, avec des compétences et du savoir-faire qui sont déjà chez B-Sharpe", explique le directeur financier Didier Eicher.

L'entrée dans le capital de B-Sharpe vise à anticiper un transfert partiel de l'activité vers internet. "A l'heure actuelle, nous avons des clients qui ne viennent pas dans les bureaux de change. Au lieu d'aller chez la concurrence, il iront chez B-Sharpe", souligne M. Eicher. Les négociations pour aboutir à ce partenariat ont pris une année en tout et pour tout.

Pas de fusion prévue

Une fusion des deux entités n'est cependant pas à l'ordre du jour, du moins pour l'instant. Didier Eicher reconnaît cependant que "tout est ouvert" au sujet de future la collaboration entre les deux entreprises, voire une montée dans le capital.

Migros Genève a racheté une partie du capital-actions de B-Sharpe, auparavant détenu intégralement par Jean-Marc Sabet. L'argent récolté par la fintech genevoise n'a pas atterri dans la poche du patron, mais a été réinvesti dans l'entreprise, souligne le fondateur, déterminé à rester en place.

B-Sharpe a généré 1,2 milliard de francs de transactions depuis sa création. Pour 2019, le volume est attendu à 350 millions. "Nous avons enregistré une croissance de 60% au cours des trois dernières années", note M. Sabet. Avec l'investissement de Migros Genève, le potentiel de la société se retrouve décuplé. "Nous pouvons facilement multiplier par cinq ou dix le chiffre d'affaires, les volumes et le nombre de clients."

Pour appuyer ses propos, le fondateur de la fintech rappelle qu'il y a 2 millions de résidents étrangers en Suisse et plus de 300'000 frontaliers (110'000 en Suisse romande), qui sont le coeur de métier de B-Sharpe et Change Migros. Les PME sont au nombre de 600'000.

D'ici 2021 au plus tard, Jean-Marc Sabet veut disposer de quatre bureaux de représentation en Suisse, afin d'être présent où la demande est forte. Depuis le mois juin, l'effectif à Genève a été doublé à douze personnes. "Le plan consiste à atteindre une vingtaine d'employés l'année prochaine."

La plateforme B-Sharpe propose des opérations de change sur plus de 20 devises et dispose de clients dans 65 pays. Le 80% des transactions concernent la paire euro/franc. La proportion est identique chez Change Migros. (awp)






 
 

AGEFI




...