Exonérations de loyer pour les locataires commerciaux de Migros

jeudi, 07.05.2020

Migros fait un geste pour ses locataires en difficultés. Le numéro un suisse du commerce de détail entend leur accorder une exonération de loyer.

"Migros renoncera pendant deux mois à la moitié du loyer et des charges annexes pour tous les locataires touchés" par les mesures de lutte contre le coronavirus, a déclaré un porte-parole du géant orange. (Keystone)

Alors que nombre de ses locataires commerciaux ont dû baisser le rideau en raison des mesures ordonnées pour limiter la propagation du nouveau coronavirus, Migros fait un geste pour ses locataires en difficultés. Le numéro un suisse du commerce de détail entend leur accorder une exonération de loyer, a-t-il indiqué jeudi à l'agence AWP.

"Migros renoncera pendant deux mois à la moitié du loyer et des charges annexes pour tous les locataires touchés" par les mesures de lutte contre le coronavirus, a déclaré un porte-parole du géant orange. Migros propose en outre de leur accorder un report de paiement jusqu'à la fin septembre 2020, permettant ainsi aux entreprises touchées de payer les loyers des mois de mars à juin uniquement à l'automne.

Si, en outre, des tiers tels que la Confédération ou les cantons devaient prendre en charge une partie du loyer, Migros renoncerait à la part restante. Au total, les exonérations de loyer concernent environ 2000 magasins qui sont loués dans les immeubles de Migros, tels que les centres commerciaux.

En cas de difficultés particulières, notamment pour les petites entreprises et les travailleurs indépendants, le groupe a également proposé d'examiner d'autres solutions.
Pour l'heure, locataires et propriétaires continuent d'attendre un signal clair de Berne concernant le traitement des loyers des magasins fermés. Lors de sa session extraordinaire, Parlement n'est pas parvenu à un accord sur cette question.

Le Conseil national a proposé une solution globale selon laquelle les exploitants de restaurants et autres magasins ne devraient en principe à leur propriétaire que 30 % du loyer pendant la durée de la fermeture. Le Conseil des Etats a lui estimé que la mesure allait trop loin.(AWP)

 >>>Notre dossier Coronavirus






 
 

AGEFI



...