Meyer Burger mise sur une jeune pousse britannique pour redresser la barre

jeudi, 21.03.2019

Meyer Burger va prendre une participation de 18,8% dans la jeune pousse britannique Oxford PV pour devenir le principal actionnaire du développeur de cellules solaires à base de pérovskite.

Meyer Burger et Oxford PV ont convenu de combiner leurs compétences pour accélérer le développement de technologies de production de masse.(Keystone)

L'équipementier bernois de l'industrie solaire entend pour ce faire émettre jusqu'à 62,2 millions de nouveaux titres issus de son capital autorisé et correspondant à jusqu'à 9,99% de son capital enregistré.

Le contrat de collaboration conclu entre les deux sociétés prévoit par ailleurs une option d'extension de la participation de Meyer Burger jusqu'à 31,6% du capital et 24,0% des droits de vote d'Oxford PV.

Le directeur général Hans Brändle disposera d'un fauteuil au conseil d'administration de la société anglaise, précise le communiqué publié jeudi.

Sur le plan stratégique, Meyer Burger et Oxford PV ont convenu de combiner leurs compétences pour accélérer le développement de technologies de production de masse dans le domaine du pérovskite pour cellules solaires tandem. L'industriel thounois livrera pour un montant non précisé à son partenaire une ligne de production de cellules tandem à hétérojonction (HJT) de 200 MW.

Les cellules tandem pérovskite développées par Oxford PV disposent d'une limite théorique d'efficacité de 43%, contre 29% pour les cellules solaires traditionnelles à jonction unique, selon les indications de Meyer Burger.(awp)






 
 

AGEFI



...