S'endetter pour des paiements de dividendes est dangereux

dimanche, 01.03.2020

Même une notation non spéculative n'offre guère de protection aux mauvaises surprises si le bilan est trop fragilisé selon George Muzinich.

Christian Affolter

George Muzinich. Les investissements autrefois considérés les plus sûrs sont devenus les plus dangereux.

Le fait qu’il y ait des entreprises qui empruntent pour procéder à des paiements de dividendes ou à des rachats d’actions, cela ne conduit-il pas à un surendettement?
Avec les conditions actuelles, c’est tentant de procéder ainsi. Mais c’est un vrai problème. Dès que vous allez dans...






 
 

AGEFI



...