McDonald's dépasse les attentes grâce à la bonne tenue de ses ventes

mercredi, 29.01.2020

McDonald's dégagé au quatrième trimestre un bénéfice net de 1,57 milliard de dollars, en hausse de 11% sur un an.

Le spécialiste des fast-foods compte environ 38.700 restaurants dans le monde. (Keystone)

McDonald's a fait part mercredi de résultats supérieurs aux attentes fin 2019 grâce à une progression solide de ses ventes mondiales, dopée aux Etats-Unis par des hausses de prix et par sa performance au Royaume-Uni et en France.

Le géant de la restauration rapide, qui a vu un nouveau patron arriver en novembre, a dégagé au quatrième trimestre un bénéfice net de 1,57 milliard de dollars, en hausse de 11% sur un an, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 1,97 dollar, soit légèrement au-dessus des prévisions des analystes (1,96 dollar).

Le spécialiste des fast-foods, qui compte environ 38.700 restaurants dans le monde, a parallèlement enregistré une progression de 4% de son chiffre d'affaires sur la même période, à 5,35 milliards de dollars, là où les experts s'attendaient à 5,3 milliards, détaille le groupe dans un communiqué.

Indicateur permettant de jauger la santé de l'activité et de la rentabilité, les ventes à magasins comparables, c'est-à-dire ceux ouverts sans discontinuer lors des 13 derniers mois (période de référence de l'entreprise), ont de leur côté progressé de 5,9%.

Sur l'ensemble de l'année, les ventes à magasins comparables du groupe de Chicago ont aussi augmenté de 5,9%, ce qui représente "la plus forte croissance en plus d'une décennie", s'est félicité le directeur général, Chris Kempczinski, dans le communiqué.

Aux Etats-Unis, le nombre de repas commandés a reculé de 1,9% aux Etats-Unis sur l'ensemble de l'année, mais le groupe a pu compter sur le succès de ses produits phares comme le Big Mac et sur des hausses de prix pour voir ses ventes progresser de 5%.

A l'international, les ventes ont augmenté de 6,1% en 2019, "principalement grâce au Royaume-Uni et à la France", souligne l'entreprise.

M. Kempczinski est arrivé à la tête du groupe début novembre après le départ soudain de son prédécesseur Steve Easterbrook, contraint de quitter l'entreprise après avoir engagé une liaison "consentie" avec un ou une salariée, mais contraire aux règles de l'entreprise.

Le chiffre d'affaires de McDonald's, qui comprend les ventes de ses propres restaurants et les frais versés par ses franchisés, s'est lui stabilisé, à 21,08 milliards de dollars, ce qui est un mieux qu'attendu par les experts (21,03 milliards).

M. Kempczinski s'est aussi félicité de voir les ventes de l'ensemble des restaurants McDonald's, ceux sous la gestion de l'entreprise et de franchisés, dépasser les 100 milliards de dollars en 2019.

Le bénéfice net a progressé de 4%, à 6,03 milliards de dollars, ce qui ajuste par action revient à 7,84 dollars, comme anticipé. (ats)






 
 

AGEFI




...