Facebook: des utilisateurs suisses touchés par le scandale

mardi, 10.04.2018

Les données personnelles de près de 30.000 internautes suisses auraient été exploitées par Cambridge Analytica.

SG

Cambridge Analytica aurait eu accès à des données comprenant les préférences sexuelles et les orientations politiques des internautes. (keystone)

Le scandale Cambridge Analytica touche également une partie des quelque 4,2 millions d'utilisateurs suisses de Facebook. C'est ce qu'a révélé un porte-parole de Facebook au Blick. Un chiffre précis a même été articulé, celui de 29.198 personnes touchées.

Les internautes auraient subi une utilisation abusive de leurs données en utilisant l'application de quiz "This is your Digital Life". Leurs opérateurs ont ensuite vendu les informations personnelles des utilisateurs de l'application, mais aussi celles de leurs amis, à la société britannique Cambridge Analytica.

Cependant, en Suisse, seules six personnes ont téléchargé "This is your Digital Life" en 2013, selon le Blick. Les près de 30.000 utilisateurs auraient donc été impactés parce que des amis à l'étranger ont téléchargé cette application.

Cambridge Analytica aurait eu accès à travers l'application à des données comprenant les préférences sexuelles et les orientations politiques des internautes. Ces informations ont été exploitées dans le cadre de campagnes publicitaires ciblées. 

Les Etats-Unis, le pays le plus ébranlé

La part des Suisses concernés par le scandale reste infime par rapport au nombre total d'utilisateurs touchés dans le monde. Facebook a communiqué que les informations de 87 millions d'utilisateurs auraient été exploitées par Cambridge Analytica.

Le pays le plus ébranlé est les Etats-Unis avec plus de 70 millions de personnes atteintes, suivi des Philippines, de l'Indonésie et du Royaume-Uni. Ces trois derniers comptent chacun plus d'un million d'internautes impactés. 

Un Suisse sur deux est sur Facebook

En Suisse, environ 4,2 millions de personnes possèdent un compte Facebook, soit environ une personne sur deux. Il reste le réseau social le plus utilisé, loin devant LinkedIn, Instagram et Twitter. 






 
 

AGEFI



...