La traduction à l’épreuve de la numérisation

dimanche, 02.02.2020

Marion Graf: «C’est plutôt inquiétant si les robots remplacent les traducteurs».

Maude Bonvin

«Il faudra toujours une personne qui contrôle la traduction d’un logiciel», souligne Marion Graf. (Yvonne Böhler)

Le prix de traduction décerné par l’Office fédéral de la culture (OFC) a été attribué, cette année, à Marion Graf. «C’est toujours inattendu de recevoir une récompense. Nous, les traducteurs, menons une vie à l’écart des projecteurs. Nous travaillons dans l’ombre des écrivains», déclare la...






 
 

AGEFI




...