«Le Salon de l’auto de Genève ne doit pas passer à côté de sa transformation numérique»

mardi, 19.02.2019

Confronté aux changements structurels qui touchent les foires, le Salon de l'automobile de Genève (GIMS) réfléchit à son avenir. Entretien avec André Hefti, directeur général du GIMS, qui dirigera pour la dernière fois la foire internationale.

Matteo Ianni

Pour André Hefti, "Le GIMS est en phase de transition. Nous ne sommes plus dans une stabilité comme 15 ou 20 ans en arrière, où les exposants étaient les mêmes d’édition en édition."

Confronté aux changements structurels qui touchent les foires, le Salon de l'automobile de Genève réfléchit à son avenir. La 89e édition, qui se tiendra du 7 au 17 mars, sera la dernière dans sa forme actuelle et l'ultime pour le directeur André Hefti. Les responsables veulent diversifier le...






 
 

AGEFI



...