L’avenir de Palantir semble prometteur

mardi, 06.10.2020

Marché actions. L’IPO valorise la société à 20 milliards. Une croissance des ventes de 41-43% est prévue pour 2020.

Françoise Mensi*

Palantir a été créée en 2004 à Palo Alto. Soutenue au début par le fonds d’investissement de la CIA, l’entreprise s’est spécialisée dans les services de renseignements et de défense. Elle a développé deux logiciels en tant que service: Gotham qui concerne plus les contrats de renseignements gouvernementaux et Foundry pour répondre à la demande du segment commercial. Il s’agit de réunir des données fragmentées et de les intégrer sur une seule plateforme pour aider les institutions et les entreprises à la décision. 

L’entrée en bourse, le 30 septembre dernier, s’est faite par cotation directe, il n’y pas eu d’augmentation du nombre d’actions en circulation. Les fondateurs et les actionnaires présents au capital ont vendu une partie de leur participation sur le marché. Le prix de clôture de 9,20 dollars vendredi dernier valorise Palantir à environ 20 milliards de dollars, si on inclut toutes les classes d’actions et les stock-options des employés. 

Du côté des chiffres, ce n’est pas encourageant. Palantir brûle beaucoup de cash et a affiché des pertes importantes chaque année depuis sa création. En 2019, elles s’élevaient à millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 743 millions de dollars. Le taux de croissance annuel des ventes est relativement modeste, en hausse de +25% en 2019. Un autre élément qui peut freiner les investisseurs est que la distribution des droits de vote favorise nettement les membres fondateurs. Même avec une participation réduite ils gardent le contrôle via des actions spéciales.

Peu de diversification

En conclusion, l’avenir semble prometteur pour Palantir car les organisations publiques et privées ont de plus en plus besoin d’outils pour analyser les données. Une croissance des ventes de 41-43% est prévue pour cette année. Mais beaucoup d’entreprises spécialisées dans le software sont arrivées récemment sur le marché (Snowflakes, Asana ou Jfrog). Même si la demande accélère, la concurrence est rude avec des produits comme Tableau de Salesforce, les solutions cloud d’Amazon Aws ou de Microsoft Power BI. Palantir est peu diversifiée avec seulement 125 clients dont 20 contribuent à 65% du chiffre d’affaires. 

Des coûts fixes importants sont liés à la recherche de nouveaux clients dans l’industrie. Les dépenses de marketing vont également limiter l’amélioration de la marge d’exploitation à moyen-terme.

*Gérante discrétionnaire de la Banque Bonhôte & Cie SA






 
 

AGEFI



...