Vers une IPO record du chinois Ant Group

mardi, 01.09.2020

marché actions. La filiale financière d’Alibaba prévoit une levée de quelque 30 milliards de dollars.

Pierre-François Donzé*

Pierre-François Donzé

Le milliardaire chinois Jack Ma est sur le point de réaliser une introduction en bourse record pour la seconde fois de son histoire. Le fleuron financier du géant du commerce électronique Alibaba, Ant Group, prévoit de faire ses débuts sur les Bourses de Hong Kong et de Shanghai pour renforcer sa dominance dans la finance en ligne. Ant Group, c’est 10,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires au premier semestre 2020 et 3,2 milliards de bénéfice. 

La société offre une plateforme de services financiers en ligne ainsi que dans le cloud computing, la blockchain et le contrôle des risques. Aussi, son application Alipay, première application de paiements numériques en Chine, propose des prêts aux consommateurs et aux PME, des investissements et une analyse de crédit en utilisant la technologie de l’intelligence artificielle et la robotisation. 

Alipay compte plus de 1 milliard d’utilisateurs, 80 millions de commerçants, un partenariat avec 2000 institutions financières et un volume total de 118 billions de transactions ce dernier semestre (3 fois plus que PayPal).

Avec une levée cible de 30 milliards de dollars, Ant deviendrait la plus grande entrée en Bourse jamais connue dépassant celle d’Alibaba (25 milliards) et d’Aramco (29 milliards). La valorisation du groupe est estimée entre 200 et 300 milliards de dollars et correspondrait à la capitalisation de Bank of America et de plus du double de celle de Citigroup. Seule JP Morgan la devancerait.

On remarque que parmi les plus grandes institutions financières du monde, un nombre toujours plus grand sont chinoises (voir le graphique). 

Alibaba est actuellement l’actionnaire principal avec une participation de 33%. A noter qu’Ant group ne sera pas coté aux Etats-Unis, faute au récent regain de tension entre Pékin et Washington. Cette cotation ouvre la voie à d’autres entreprises technologiques chinoises pour s’inscrire en Bourse hors des Etats-Unis et marquerait une avancée dans les efforts de la Chine pour établir ses propres marchés de capitaux sur fonds de bras de fer entre les deux grandes puissances mondiales.

*Gérant discrétionnaire de la Banque Bonhôte & Cie SA






 
 

AGEFI



...