Manchester United dépasse les 700 millions de chiffre d'affaires

mardi, 24.09.2019

Manchester United annonce un chiffre d'affaires record pour l'exercice 2018/2019.

La progression du chiffre d'affaires est essentiellement due à la hausse des droits télés liée à une nouvelle règle de distribution des recettes pour la Ligue des Champions. (Keystone)

Les difficultés sportives n'ont pas encore de prise sur la santé financière de Manchester United qui a annoncé mardi un chiffre d'affaires record de plus de 700 millions d'euros (environ 762 millions de francs) pour l'exercice 2018/2019 achevé au 30 juin.

Exprimé en livres, les revenus sont passés de 589,8 millions l'an dernier à 627,1 millions cette année, soit une progression de 6,3%, un chiffre dans le haut de la fourchette de prévision annoncée Manchester United à la fin du dernier exercice, puisqu'il visait entre 615 et 630 M GBP.

La progression du chiffre d'affaires est essentiellement due à la hausse des droits télés (+18,1% à 241,2 M GBP ou 273,5 M EUR) liée à une nouvelle règle de distribution des recettes pour la Ligue des Champions, alors que les revenus "jours de match" et commerciaux (sponsor et merchandising) sont quasiment stables, a détaillé le club dans son communiqué.

Les Red Devils ont aussi annoncé un excédent brut d'exploitation (EBITDA) en hausse de 5,1% à 185,8 M GBP (211 M EUR).

Les coûts salariaux du clubs ont, eux, encore gonflé de 12,3% la saison passée à 332,3 M GBP (377 M EUR).

Mais ces chiffres risquent de sensiblement se dégrader lors des prochains mois, le club ne pouvant éternellement échapper à l'impact économique de ses mauvais résultats sur le terrain.

Les Red Devils n'ont pas réussi à se qualifier pour la Ligue des Champions cette année et restent sur 2 victoires seulement lors des 11 derniers matches.

ManU s'attend à voir son chiffre d'affaires refluer entre 560 et 580 GBP (635 à 658 EUR), notamment en raison de droits télés moins importants en Ligue Europa qu'en Ligue des Champions, même si beaucoup de joueurs ont une clause prévoyant une baisse de salaire les années sans C1.

Cet été, Manchester United a vendu son attaquant Romelo Lukaku à l'Inter Milan pour un peu plus de 80 millions d'euros et acheté les défenseurs Harry Maguire et Aaron Wan-Bissaka pour plus de 130 millions d'euros, bonus compris.

Il a aussi récemment prolongé son gardien de but espagnol David De Gea avec une grosse revalorisation salariale à la clé à 15 millions d'euros par an, soit 30% de plus qu'avant, qui n'apparaît pas dans les chiffres publiés mardi.

Manchester n'est pour le moment que 8e de Premier League avec 8 points en 6 matches, soit déjà 10 de retard sur le leader Liverpool mais 3 seulement sur le podium. (ats)






 
 

AGEFI




...