Résultats semestriels mitigés pour Lindt & Sprüngli

mardi, 21.07.2020

Malgré une croissance solide des ventes au premier trimestre, le chocolatier Lindt & Sprüngli a rapidement perdu de vue ses objectifs pour l’année 2020 en raison de la crise du coronavirus. Néanmoins, le bénéfice net au premier semestre surpasse les prévisions des analystes.

La pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement ont mis à mal la très importante période de vente des chocolats pour Pâques. (Keystone)

Lindt & Sprüngli a vu ses résultats impactés au premier semestre par la pandémie de coronavirus qui a saboté la très importante période de Pâques. La direction table sur l'ensemble de l'année sur un repli des ventes.

Le chiffre d'affaires a reculé entre janvier et fin juin de 12,7% à 1,54 milliards de francs, tandis que le résultat d'exploitation (Ebit) a chuté de 86,5% à 17,1 millions. La marge afférente est passée de 7,2% au premier semestre 2019 à 1,1% pendant la période sous revue, a indiqué le groupe mardi dans un communiqué.

Le bénéfice net s'est quant à lui effondré de 77,6% à 19,7 millions de francs.

Ces résultats sont mitigés, comparés aux prévisions du marché. Alors que les analystes interrogés par AWP s'attendaient à des ventes de 1,51 milliards de francs en moyenne, l'Ebit était attendu à 32,9 millions et le profit net à seulement 6,6 millions.

Un bon premier semestre dans l'ensemble

La direction a indiqué avoir réalisé dans l'ensemble un bon premier semestre, avec une croissance "solide" des ventes et de la rentabilité jusqu'à début mars. A partir du deuxième trimestre, la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement ont par contre mis à mal la très importante période de vente des chocolats pour Pâques.

Fin mars, Lindt & Sprüngli avait biffé ses objectifs pour l'année en cours. Le groupe table désormais pour 2020 sur un repli organique des ventes de 5% à 7% et sur une marge opérationnelle d'environ 10%.

Les perspectives à plus long terme restent inchangées, avec une croissance annuelle organique des ventes de 5% à 7%. La marge opérationnelle (Ebit) doit atteindre 15% en 2022-2023 et partant de là réaliser une progression annuelle de 20 à 40 points de base. (awp)

Lire aussi: Lindt & Sprüngli conserve son statut de supériorité






 
 

AGEFI



...