Lem déjoue les attentes en générant une modeste croissance au 3e trimestre

vendredi, 31.01.2020

Malgré le ralentissement dans l'industrie automobile traditionnelle, le groupe genevois Lem a généré une légère croissance et confirme ses objectifs annuels.

La progression est à chercher du côté de l'unité Automotive.(Keystone)

Les difficultés se sont poursuivies pour le fabricant de composants électriques Lem au troisième trimestre 2019/20, clos à fin décembre. Le groupe genevois génère malgré cela une légère croissance et confirme ses objectifs annuels.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 76,7 millions de francs, en hausse de 0,8% sur un an, indique vendredi la société plan-les-ouatienne. La principale division, Industry, a vu ses recettes stagner (-0,1%) à 58,2 millions. Dans cette activité, les énergies renouvelables et le domaine Traction ont permis de maintenir les revenus en rythme annuel.

La progression est à chercher du côté de l'unité Automotive, dont les revenus ont gonflé de 3,8% à 18,5 millions, dopés par l'essor des voitures à propulsion alternative.

A l'échelle du groupe, les entrées de commandes ont bondi de 11,8% lors du troisième partiel, à 81,2 millions. Le rapport entre les nouveaux contrats pris et les facturations (book-to-bill) est passé à 1,06%, contre 0,95% douze mois auparavant.

Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) s'est en revanche détérioré de 3,8% à 14,6 millions. Le bénéfice net a été plus que doublé (+131%) à 26,9 millions, grâce à une effet fiscal exceptionnel.

Les recettes au troisième trimestre dépassent les prévisions les plus optimistes des analystes sollicités par AWP. L'Ebit, attendu en moyenne à 14,5 millions de francs, est dans les clous.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice décalé, le chiffre d'affaires accuse un recul de 3,8% sur un an à 235,8 millions de francs et l'Ebit une baisse de 8,6% à 46,4 millions.

"Nos ventes au troisième trimestre ont légèrement augmenté par rapport à l'année dernière et, grâce à ces résultats sur neuf mois, nous sommes en phase avec nos perspectives pour l'année entière", explique le directeur général Frank Rehfeld, cité dans le communiqué.
Pour l'exercice décalé 2019/20, Lem table toujours sur des recettes de 310 millions de francs et une marge Ebit proche de 20% (19,7% après neuf mois).(awp)






 
 

AGEFI




...