Martin Ackermann réaffirme le «grand potentiel» de SwissCovid

mercredi, 22.07.2020

Malgré le désamour de la population, le successeur de Matthias Egger veut convaincre le plus de monde possible d'utiliser cet outil.

Si les chiffres des infections restent stables, aucune restriction supplémentaire ne sera nécessaire, indique Martin Ackermann, le nouveau capitaine de la Task Force nationale Covid-19.

L'application SwissCovid a un grand potentiel, mais son efficacité doit encore faire ses preuves, estime Martin Ackermann, qui présidera la Task Force nationale Covid-19 dès le 1er août. Martin Ackermann succède à cette date à Matthias Egger.

Il est important de disposer de bonnes données sur l'épidémie en Suisse, déclare-t-il dans une interview publiée mercredi par les journaux de CH-Media: "Il est capital de savoir dans quelles situations ont lieu les infections". Beaucoup d'acteurs sont en train de récolter ces informations. Le traçage permet de savoir où se sont infectées les personnes et l'app a donc un grand potentiel, selon le microbiologiste. "Nous devons convaincre le plus de monde possible d'utiliser cet outil."

Pays à risque

Martin Ackermann s'est également exprimé sur les Suisses qui reviennent de pays à risque. Ceux-ci doivent s'annoncer aux autorités et se mettre en quarantaine. Pour le spécialiste, la communication doit être améliorée. "Ces personnes doivent être conscientes qu'elles s'exposent à un risque en voyageant dans ces pays."

Le nouveau chef de la Task Force reste toutefois optimiste sur la situation. Si les chiffres des infections restent stables, aucune restriction supplémentaire ne sera nécessaire, explique-t-il dans une interview avec nau.ch. L'appli SwissCovid est aussi centrale pour davantage de libertés aux citoyens, selon lui.

Devant la presse mercredi, Martin Ackermann a rappelé que la stratégie lors de la première vague d'infections a été bonne: la protection de la population et de l'économie a été excellente en Suisse. Il est maintenant important de développer une stratégie en cas de 2e vague: il s'agit de savoir comment contrôler l'épidémie afin de réduire les dégâts et comment résoudre l'épidémie au lieu de seulement l'endiguer.

Cette stratégie que la task force contribue à élaborer a aussi pour but de prendre, au besoin, des mesures ciblées dans une région ou une autre du pays.

Masques efficaces

Concernant le port des masques de protection, Martin Ackermann a déclaré que d'un point de vue scientifique, ils protègent lorsque les distances physiques ne peuvent être respectées ou pendant une longue période. Mais quand et où introduire une obligation est une décision politique.

Du point de vue épidémiologique, la quarantaine est importante face au virus. Toutes les personnes revenant de voyage devraient donc être mises en quarantaine. Mais ce n'est guère faisable dans la pratique. (AWP)






 
 

AGEFI



...