En croissance, Givaudan manque toutefois les attentes du consensus

vendredi, 24.01.2020

Malgré des recettes, une rentabilité, et un bénéfice en hausse, le spécialiste des arômes et parfums Givaudan a manqué les attentes du consensus.

La division Parfums a réalisé des recettes de 2,80 milliards, ce qui représente une augmentation de 10,9% ou 7,3% à taux de change constants. (Keystone)

Le spécialiste des arômes et parfums Givaudan a nettement augmenté ses recettes, sa rentabilité et son bénéfice net l'année dernière. Le groupe verniolan a cependant manqué les attentes du consensus, parfois d'un cheveu. Les objectifs à moyen terme sont confirmés.

Le chiffre d'affaires s'est envolé de 12,2% sur un an à 6,20 milliards de francs. La croissance solide a été réalisée dans tous les segments de produits et toutes les régions, indique Givaudan vendredi.

La division Parfums a réalisé des recettes de 2,80 milliards, ce qui représente une augmentation de 10,9% ou 7,3% à taux de change constants. Du côté de l'activité Arômes, le chiffre d'affaires a atteint 3,40 milliard, en hausse de 13,4% ou de 4,5% en monnaie locale.

Les analystes tablaient en moyenne sur 3,42 milliards.

Dans un communiqué de presse, le directeur général Gilles Andrier met en exergue la capacité de Givaudan à "dégager de manière constante des résultats financiers parmi les meilleurs du secteur, tout en mettant en oeuvre nos initiatives stratégiques clés".

Le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) s'est inscrit à 1,28 milliard de francs, ce qui représente une hausse de 11,4%. La marge Ebitda a cédé 0,1 point à 20,6%.

La mise en oeuvre du programme d'optimisation des coûts Givaudan Business Solutions a nécessité une dépense de 31 millions de francs, contre 32 millions en 2018.

Le bénéfice net a pris 5,9% à 702 millions. Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende de 62 francs par action, à comparer aux 60 francs de 2018 (+3,3%).

Tous ces indicateurs sont inférieurs aux prévisions du consensus AWP, qui tablait sur des recettes de 6,22 milliards, un Ebitda de 1,30 milliard, une marge Ebitda de 20,9%, un bénéfice net de 734 millions et un dividende de 63,27 francs par action.

Givaudan continue de mettre en oeuvre des augmentations de prix afin de compenser intégralement la hausse des coûts des matières première, précise le communiqué. Cette problématique est récurrente pour le groupe verniolan.

Le groupe réitère ses ambitions à moyen terme, tablant toujours sur une croissance du chiffre d'affaires entre 4% et 5% - supérieure à celle du marché - et sur un flux de trésorerie disponible de 12% à 17% du chiffre d'affaires (12,7% en 2019).(awp)






 
 

AGEFI




...