FAQ: les règles de conduite à adopter durant le déconfinement

mercredi, 29.04.2020

Magasins, restaurants, marchés, musées et bibliothèques pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai. Mais à quoi faudra-t-il encore faire attention? Réponse sous forme de FAQ.

MH

Aux heures de pointe, les transports publics doivent si possible être évités.(Keystone)

FAMILLE

Les enfants peuvent-ils passer du temps avec leurs grands-parents ? Quelles mesures de précaution faut-il respecter ?

Les enfants ne doivent pas rendre visite à leur grands-parents trop longtemps. Il est cependant permis, et même bénéfique pour le mental, de faire des visites brèves et de se prendre brièvement dans les bras. Les enfants tombent rarement malade du nouveau coronavirus ; le cas échéant, les symptômes sont bénins. Mais dans ce cas, ils ne peuvent pas rendre visiter à leurs grands parents et doivent rester chez eux. De même, ils devraient renoncer à une visite chez leurs grands-parents lorsqu’une personne de leur entourage proche ou de la famille est malade. Le problème des visites des petits-enfants chez leurs grands-parents réside dans la présence des parents : en restant trop longtemps, ils pourraient infecter les grands-parents.

Peut-on rendre visite à ses parents / grands-parents ?

Les adultes ne peuvent rendre visite à leurs parents que si ces derniers ont besoin d’aide et qu’ils ne peuvent pas l’obtenir ailleurs. La réglementation des visites dans les homes et dans les EMS incombe aux cantons. La Confédération recommande de les interdire

Pourquoi l’enseignement présentiel à l’école obligatoire est-il à nouveau autorisé ?

Les enfants ont un droit à l’éducation. Selon la Confédération, le meilleur moyen de la leur fournir est l’enseignement présentiel à l’école. Les enfants ont également besoin d’un environnement social, lequel inclut leurs camarades de classe. Pour ces raisons, les écoles obligatoires (primaire et secondaire I) rouvriront le 11 mai, à condition d’élaborer un plan de protection qui inclut tous les enseignants et les élèves.

TRAVAIL

Est-ce que je peux retourner au travail ? Qui décide de la fin du télétravail ?

Le Conseil fédéral continue à recommander de travailler depuis chez soi dans toute la mesure du possible. Il décidera du moment opportun de lever cette recommandation. Au final, cependant, c’est l’employeur qui décide si les employées peuvent travailler depuis chez eux.

Faut-il éviter de prendre les transports publics, notamment aux heures de pointe ?

Les transports publics peuvent être utilisés, pour autant que les règles d’hygiène et de conduite puissent être respectées. Aux heures de pointe, ils doivent si possible être évités. Sinon, il faut se référer aux mesures inscrites dans le plan de protection de l’entreprise de transports publics. Comme auparavant, l’OFSP recommande aux personnes vulnérables d’éviter les transports publics autant que possible.

Est-ce que je continue à recevoir mon salaire si je suis en arrêt maladie pendant un isolement ou une quarantaine ?

Oui, si l’isolement a été ordonné par le médecin (certificat médical) ou par les autorités cantonales. En cas de quarantaine, une prescription des autorités cantonales est nécessaire. Quiconque se met volontairement en quarantaine après avoir eu un contact avec une personne infectée doit s’informer des prochaines étapes auprès du médecin ou de l’infoline de l’OFSP. 

VIE QUOTIDIENNE

Peut-on inviter des amis à la maison ?

Les repas privés en petit comité ne sont pas interdits. Cependant, l’OFSP recommande de réduire les contacts sociaux au strict minimum et de toujours respecter les règles de distance et d’hygiène.

Puis-je me rendre au restaurant?

Oui, Les restaurants pourront accueillir leurs clients à condition que chaque table n'accueille que quatre personnes ou des parents avec leurs enfants. Les clients devront tous être assis et les tables espacées de deux mètres ou isolées avec un élément de séparation.

Les personnes vulnérables peuvent-elles fréquenter les commerces et les fournisseurs de prestation avec contact physique (coiffeurs, masseurs, physiothérapeutes, etc.) ? Si oui, dans quelles conditions ?

Les personnes vulnérables aussi peuvent se rendre auprès des fournisseurs de prestations autorisés. Ceux-ci doivent élaborer et respecter un plan de protection. La Confédération déconseille de tels rendez-vous.

Faut-il porter un masque lors de contacts avec des personnes vulnérables ?

S’il n’est pas possible de garder ses distances, il peut être utile de porter un masque d’hygiène pour protéger les personnes vulnérables.

Serrer la main, faire la bise, prendre un ami dans ses bras : jusqu’à quand ces gestes seront-ils encore proscrits ?

Il est difficile de prévoir une date. Mais les contacts physiques entre personnes n’habitant pas ensemble doivent toujours être évités. Nous devrons donc encore vivre un bon moment avec ces limitations. Ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons nous protéger et ceux que nous aimons, souligne la Confédération.

La règle selon laquelle il ne faut pas rester plus de 15 minutes à moins de 2 mètres d’une personne malade est-elle toujours en vigueur ?

Le moyen de transmission du nouveau coronavirus le plus connu actuellement est le contact étroit, c’est à dire quand on se tient à moins de 2 mètres d’une personne infectées. Si elle éternue ou tousse, les virus peuvent directement arriver sur les muqueuses du nez, de la bouche ou des yeux d’autres personnes. Il est aussi possible d’être infecté via les mains : les gouttelettes de la toux, des éternuements ou de surfaces contaminées peuvent se trouver sur les mains. Elles passent ensuite à la bouche, au nez ou aux yeux quand on les touche.

VACANCES

Peut-on prévoir des vacances à l’étranger pour cet été ?

Il est actuellement difficile de se prononcer à ce sujet. L’évolution de la situation laisse cependant à penser que les frontières ne seront pas ouvertes au tourisme cet été. Cependant, un séjour en Suisse sera probablement possible, à moins que le nombre de cas n’augmente à nouveau.

Pourra-t-on rendre visite à un proche / à de la famille qui habite à l’étranger ?

Non. Tant que les frontières seront fermées, même les proches ne pourront pas faire de visites à l’étranger. Des exceptions sont prévues dans les cas de rigueur.

Que se passe-t-il si le nombre de nouvelles contaminations ne faiblit pas, mais qu’il remonte rapidement ?

Selon la situation épidémiologique, les plans de protection devraient être adaptés, et les assouplissements prévus seraient retardés. De plus, il faudrait annuler, du moins en partie, les mesures déjà en vigueur. 

>>Lire aussi: Les restaurants et les magasins rouvriront le 11 mai






 
 

AGEFI



...