Genève et la Chine s’associent pour le développement durable

jeudi, 13.10.2016

L’Université de Genève signe un partenariat avec l’Université de Tsinghua à Pékin afin de proposer des programmes d’enseignement dans le domaine du développement durable.

Une équipe d’étudiants au Shenzhen Open Innovation Lab pendant la ODD Summer School 2016. Devant eux, un microscope à force atomique, construit avec des imprimantes 3D et des composants trouvés dans l’immense marché électronique à Shenzhen. Le microscope développé est abordable pour une école chinoise et peut servir à étudier les particules nanométriques polluantes, sensibilisant ainsi les jeunes générations chinoises aux enjeux du développement durable. - (DR)

Un partenariat helvético-chinois prévoit une série de programmes dont un Master visant à former les générations futures à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, qui sera lancé en septembre 2017, selon un communiqué diffusé par l’Université de Genève (UNIGE). Par développement durable, les Nations Unies n’entendent pas seulement trouver une réponse aux défis écologiques mais également économiques, sociaux ou sanitaires.

Il s’agit là d’apprendre à travailler, en équipes pluridisciplinaires, à la résolution de problèmes concrets auxquels sont confrontés les organisations intergouvernementales (OIG), les Etats et les Organisations non gouvernementales (ONG). «Ce projet vise à déclencher un effort à tous les niveaux - local, régional et international - pour atteindre les objectifs fixés par les Nations Unies en termes de développement durable, explique François Grey, professeur au Centre universitaire d’informatique et responsable du projet à Genève. Collaborer avec la meilleure université polytechnique de Chine, qui forme d’ailleurs bon nombre des décideurs du pays, est une occasion unique de développer des solutions concrètes à l’atteinte des ODD». Pour le professeur Lan Xue de l’Université de Tsinghua, doyen de la School of Public Policy and Management, «les étudiants chinois vont pouvoir profiter des étroites collaborations établies entre l’UNIGE et les OI grâce à ce partenariat, pour mieux saisir les enjeux du développement durable à l’échelle planétaire. En contrepartie, les étudiants suisses participeront à des projets concrets en lien avec les environnements entrepreneuriaux les plus high-tech et les grandes transformations sociales chinoises».

En juillet et août déjà, une première école d’été conjointe, la ODD Summer School 2016, a été organisée par le Citizen Cyberlab - une collaboration entre l’UNIGE, le CERN et UNITAR - et le Tsinghua University Lifelong Learning Lab (TULLL) dans le but d’encourager la créativité entrepreneuriale d’équipes composées d’étudiants chinois et européens. Les 40 participants ont rencontré des représentants d’OI à Genève, telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui leur ont demandé de proposer des solutions à des problématiques concrètes. Après quelques semaines passées à Genève à travailler en équipes pluridisciplinaires, les étudiants se sont rendus à Pékin, puis à Shenzhen, pour concrétiser leurs idées en s’appuyant sur le dynamisme de l’infrastructure de production chinoise. Une équipe a notamment développé une application mobile destinée à récolter des informations sur les interactions entre les hommes et les animaux dans les marchés d’Asie du sud. Cette méthode de crowdsourcing, ou production participative, permettra aux chercheurs de l’Institut de santé globale de l’UNIGE et à l’OMS d’établir des simulations de propagation de maladies transmises par les animaux aux hommes, comme la grippe aviaire.

Les projets les plus prometteurs développés par les étudiants en Master ou les participants aux écoles d’été seront soutenus par un programme «accélérateur», facilitant la création de start-up. Un programme de formation continue verra aussi le jour afin de fournir tous les outils nécessaires à la mise en œuvre de politiques de développement durable dans une ville, une région, une entreprise ou une organisation.

Pour les chercheurs, des bourses prestigieuses seront attribuées chaque année pour favoriser la mobilité entre la Chine et la Suisse.

Enfin, de nombreux événements seront organisés comme des hackathons ou encore une conférence biennale, intitulée «Geneva Trialogue on Knowledge and the SDGs», dont l’objectif est d’encourager les interactions entre le monde académique, les OI et les entreprises autour des ODD. Le premier trialogue se tiendra le 15 novembre prochain à Campus Biotech, en présence du directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève, Michael Møeller.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...