La BNS a acheté pour 90 milliards de devises au 1er semestre

mercredi, 30.09.2020

Lors des six premiers mois de l'année, la BNS a acquis pour 90 milliards de francs de devises étrangères afin d'affaiblir le franc suisse.

Les interventions sur le marché des devises figurent parmi l'arsenal de politique monétaire de la BNS. (Keystone)

La Banque nationale suisse (BNS) est intervenue massivement sur le marché des changes au premier semestre afin d'affaiblir le franc, dont la valeur demeure toujours qualifiée de trop élevée par la banque centrale. Lors des six premiers mois de l'année, l'institut d'émission a acquis pour 90 milliards de francs de devises étrangères.

Au premier trimestre, les volumes ont atteint 38,5 milliards de francs, à comparer aux 51,5 milliards du deuxième partiel, selon les statistiques publiées mercredi.

Les interventions sur le marché des devises figurent parmi l'arsenal de politique monétaire de la BNS, un instrument auquel elle recourt depuis près de six ans pour éviter toute appréciation indésirable du franc. Depuis l'éclatement de la crise du coronavirus, la banque centrale a précisé que son activité dans ce domaine s'était renforcée.

Les niveaux atteints en 2020 devraient dépasser très largement les interventions réalisées par le passé. En 2015, précédente année record marquée par la levée du taux plancher liant le franc à l'euro, la BNS avait acquis pour 86,1 milliards de francs de devises étrangères.

L'institut d'émission a annoncé la semaine dernière un changement dans sa stratégie de communication, avec la publication des interventions désormais à la fin de chaque trimestre. Jusqu'ici, la BNS dévoilait au printemps les chiffres de l'année précédente. Les analystes et autres spécialistes en étaient réduits à estimer les interventions de la banque centrale sur la base des statistiques disponibles ainsi que du bilan de la BNS.(AWP)






 
 

AGEFI



...