La récolte de céréales en Suisse affectée par la sécheresse

mardi, 14.08.2018

L'organisation swiss granum a procédé à une appréciation de la récolte 2018, qui a été fortement marquée par la sécheresse.

Pour le blé panifiable (sans épeautre et seigle), la récolte de cette année a débuté tôt et a été fortement marquée par la sécheresse exceptionnelle en juillet et en août. (keystone)

La récolte des céréales en Suisse est affectée par la sécheresse. Les quantités 2018 provisoires de blé et d'orge sont nettement inférieures à celles de l'année dernière, alors que la récolte de colza devrait être légèrement plus basse.

Ces tendances sont révélées par le recensement réalisé début août par swiss granum, a indiqué mardi l'organisation de la branche des céréales, des oléagineux et des protéagineux. Elle a procédé à une appréciation de la récolte 2018 sur la base des informations transmises par 29 centres collecteurs.

Ces derniers représentent ensemble 35% du marché suisse pour l'orge, 50% pour le blé panifiable et 55% pour le colza. Les récoltes de ces trois céréales sont pratiquement terminées. La production suisse totale a été déterminée par calculs d'extrapolations en se basant sur les quantités indigènes 2017.

Sécheresse exceptionnelle

Pour le blé panifiable (sans épeautre et seigle), la récolte de cette année a débuté tôt et a été fortement marquée par la sécheresse exceptionnelle en juillet et en août. De plus, selon les régions, le blé panifiable est différemment touché par les mycotoxines. Sur la base du recensement, on s'attend à une récolte de blé panifiable de 370'000 à 390'000 tonnes, contre 412'000 tonnes en 2017.

Il s'agit d'une estimation provisoire, car le blé panifiable n'avait été réceptionné qu'à hauteur de 90% au moment du recensement et le conditionnement dans les centres collecteurs suivra. L'aperçu pour le seigle et l'épeautre dans la vue d'ensemble des céréales panifiables reste encore à faire.

Sur la base des extrapolations, la production d'orge est actuellement estimée à 180'000 tonnes et devrait ainsi être inférieure d'environ 14% à la récolte 2017. Il ne s'agit ici aussi que d'une estimation provisoire.

Légère baisse pour le colza

S'agissant du colza, la surface cultivée était nettement plus grande que l'année précédente, suite à l'augmentation de la quantité attribuée. Malgré ce changement, la quantité indigène de colza s'élève actuellement à environ 74'000 à 76'000 tonnes et devrait donc être légèrement plus basse que celle de l'année dernière.

Pour ce qui est du tableau précis de la récolte 2018, swiss granum doit attendre les résultats de son recensement global, qui seront disponibles en septembre. Quant à la qualité de la récolte, il faudra attendre octobre pour un bilan définitif. (awp)






 
 

AGEFI



...