L'or grimpe à un nouveau plus haut en six ans

vendredi, 28.06.2019

L'or a grimpé mardi à un nouveau plus haut en six ans, après celui de la semaine dernière, porté par le revirement de la banque centrale américaine qui a pesé sur le dollar.

Cette hausse de l'or a été alimentée avant tout par les spéculations d'une baisse des taux et la nette baisse des rendements obligataires qui en a découlé.

L'or a progressé cette semaine, atteignant un nouveau plus haut en six ans, toujours porté par le revirement de la banque centrale américaine qui a pesé sur le dollar.
Le palladium et, dans une moindre mesure, le platine ont également progressé tandis que l'argent est resté stable par rapport à il y a sept jours.

L'or a grimpé mardi à un nouveau plus haut en six ans, après celui de la semaine dernière. Cette hausse a été alimentée "avant tout par les spéculations d'une baisse des taux et la nette baisse des rendements obligataires qui en a découlé", a expliqué Daniel Briesemann, analyste pour Commerzbank.

La semaine dernière, la Réserve fédérale américaine a ouvert la porte à un assouplissement monétaire et à une baisse des taux d'intérêt pour soutenir la croissance. Une baisse des taux rend le dollar moins rémunérateur et donc moins attractif pour les cambistes, ce qui pèse sur son cours. Et de nombreuses matières premières, comme l'or, étant libellées en billet vert, un affaissement de celui-ci les rend moins onéreuses pour les acheteurs utilisant d'autres devises.

Mais en fin de journée mardi, l'or a effacé une partie de ses gains, alors que "certains responsables de la Fed ont commenté qu'ils ne seraient peut-être pas aussi agressifs sur la baisse des taux que ce à quoi s'attend le marché", ont souligné Warren Patterson et Wenyu Yao, analystes pour ING.

Alors que le sommet du G20 s'est ouvert vendredi à Osaka, au Japon, les investisseurs garderont un oeil sur la rencontre entre le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, prévue samedi.

Les marchés "regardent s'il y a des éléments d'optimisme concernant la guerre commerciale entre les deux superpuissances et si la situation ne montre aucun signe d'apaisement, alors cela voudra dire que la Fed devra agir", ce qui devrait faire grimper le métal jaune, a commenté Naeem Aslam, analyste pour Think Markets.

L'argent, de son côté, est resté stable sur la semaine, après avoir atteint vendredi dernier 15,57 dollars l'once, un plus haut depuis presque trois mois.
Le platine a peu bougé tandis que le palladium a continué de grimper. Vendredi, il a atteint 1.552,07 dollars l'once, un plus haut depuis mars, le mois de tous les records pour le palladium qui avait ensuite sévèrement dévissé.

Sur le London Bullion Market, l'once d'or valait 1.413,99 dollars vendredi vers 10H25 GMT, contre 1.389,16 dollars le vendredi précédent à la même heure.
L'once d'argent valait 15,23 dollars, contre 15,28 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l'once de platine s'échangeait à 817,68 dollars, contre 806,93 dollars sept jours plus tôt.

L'once de palladium valait pour sa part 1.541,06 dollars, contre 1.490,81 dollars à la fin de la semaine précédente.(awp)






 
 

AGEFI



...