La rentabilité de Sunrise s'envole au premier trimestre

jeudi, 16.05.2019

L'opérateur Sunrise, qui a lancé le rachat du concurrent UPC Suisse, a fortement amélioré sa rentabilité au premier trimestre, malgré un chiffre d'affaires en léger recul.

Le bénéfice net de Sunrise a plus que doublé à 35 millions.(Keystone)

Le groupe zurichois a enregistré une solide croissance des abonnés et a relevé ses projections de rentabilité annuelle.

Le chiffre d'affaires s'est légèrement contracté de 2,6% sur un an à 447 millions de francs, tandis que le résultat brut d'exploitation (Ebitda) s'est envolé de 27,4% à 175 millions (selon la norme IFRS 16). Le bénéfice net a quant à lui plus que doublé à 35 millions, a détaillé jeudi le numéro helvétique dans un communiqué.

Alors que le profit net et l'Ebitda ajusté, à 158 millions de francs, ont dépassé les prévisions des analystes, le chiffre d'affaires a manqué de peu les 463 millions attendus par les spécialistes.

Fort de ces résultats, Sunrise a relevé ses projections pour 2019 en matière d'Ebitda ajusté. La société vise désormais une fourchette de 613 à 628 millions de francs, contre 608 à 623 millions dans ses précédentes estimations.

Synergies avec UPC réalisables

Les autres chiffres clés ont été confirmés. L'opérateur s'attend à dégager cette année des recettes entre 1,86 et 1,90 milliard de francs et à réaliser des investissements de 420 à 460 millions. Si les objectifs devaient se concrétiser, Sunrise compte verser un dividende de 4,35 à 4,45 francs par action.

Revenant sur l'acquisition d'UPC Suisse, Sunrise a indiqué que les investisseurs avaient "accueilli positivement dans l'ensemble" cette opération, qui doit encore recevoir l'aval du régulateur au second semestre. La finalisation de la transaction est attendue au dernier trimestre.

La direction a estimé que les synergies visées dans le cadre du rachat d'UPC "pourront très probablement être réalisées".

Sunrise avait annoncé en février vouloir s'emparer d'UPC auprès de son actuel propriétaire, le géant Liberty Global, pour 6,3 milliards de francs, dette comprise. Pour ce faire, le groupe entend faire avaliser par ses actionnaires une augmentation de capital de 4,1 milliards.(awp)






 
 

AGEFI



...