Réforme de la santé: les cliniques privées demandent au Parlement de revoir sa copie

mercredi, 19.09.2018

Loi sur l’assurance-maladie (LAMal). Les hôpitaux privés ne veulent pas du pouvoir accru octroyé aux cantons sur le plan de l’ambulatoire et rejettent le changement législatif.

Maude Bonvin

Raymond Loretan. «Passer à sept régions de santé au lieu de 26 représenterait déjà un premier pas», selon le président de SMN.

La loi fédérale sur l’assurance-maladie (LAMal) prévoit que le financement des prestations avec hospitalisation se répartit entre les assureurs (45%) et les cantons (55%). En revanche, les soins ambulatoires sont pris en charge à hauteur de 100% par l’assurance-maladie. Ces derniers coûtent...






 
 

AGEFI



...