La centrale nucléaire de Mühleberg ferme définitivement

vendredi, 20.12.2019

L'installation a été définitivement mise à l'arrêt après 47 ans de service. Cette opération est une première en Suisse.

(Keystone)

La centrale nucléaire de Mühleberg aura vécu. L'installation a été définitivement mise à l'arrêt après 47 ans de service. Cette opération est une première en Suisse.
C'est donc une page du nucléaire qui se tourner en Suisse. Le compte à rebours a débuté en 2018 avec le feu vert du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) à la désaffectation de l'une des plus vieilles centrales nucléaires au monde.
La réduction de la puissance de Mühleberg a commencé peu après minuit. L'arrêt proprement dit est fixé à 12h30 avec la déconnexion manuelle. Des collaborateurs appuieront simultanément sur deux boutons. Cet évènement sera retransmis en direct par la chaîne de télévision alémanique SRF.

Festivités avec les habitants

En fin d'après-midi, les habitants de la commune de Mühleberg et des environs seront conviés à une fête. Le lendemain, ce sera au tour des quelque 300 employés de la centrale. Pour l'exploitant, le groupe BKW, il s'agit de leur témoigner sa reconnaissance.
Pour le groupe énergétique bernois, le débranchement de la centrale nucléaire de Mühleberg, aux portes de Berne, constitue un évènement unique comme en témoigne d'ailleurs l'intérêt des médias. L'arrêt de la centrale est le plus grand projet de BKW, anciennement les Forces motrices bernoises, depuis la construction des installations.
Les travaux de démantèlement débuteront le lundi 6 janvier 2020, soit immédiatement après les jours fériés. Environ 200 personnes et jusqu'à 80 employés supplémentaires, selon les phases, travailleront sur le site jusqu'en 2030. La radioactivité sera éliminée en 2031. Une réaffectation du site n'est pas prévue avant 2034.
Le conseil d'administration du groupe énergétique avait annoncé il y a six ans la fermeture de la centrale de Mühleberg pour 2019 pour des raisons liées aux coûts d'investissement. Cette décision avait été prise malgré l'octroi quelques mois plus tôt d'une autorisation d'exploitation illimitée délivrée par la Confédération.

Financement garanti

Les coûts du démantèlement et du stockage des déchets sont entièrement à la charge de l'entreprise. La désaffectation de la centrale coûtera 927 millions de francs. Ces dépenses seront financées par des provisions et les versements effectués par le groupe BKW dans le fonds fédéral de désaffectation.
Il faut ajouter à cela les coûts liés à la gestion des déchets qui sont estimés à 1,4 milliard de francs. Ils sont couverts par les contributions versées au fonds fédéral de gestion des déchets radioactifs.(AWP)






 
 

AGEFI




...