Matériel de guerre: les entreprises romandes craignent aussi pour leurs activités civiles

mardi, 17.11.2020

L’initiative pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre pénaliserait l’industrie non seulement militaire mais aussi civile, selon ses opposants. Les Suisses voteront sur ce sujet le 29 novembre.

Maude Bonvin

Aude Pugin, la CEO d'APCO Technologies, craint que toute la technologie soit l’apanage d’une entreprise d’Etat qui n’aura pas besoin de se financer ailleurs qu’à travers lui. (APCO Technologies)

«Propriété de la Confédération, Ruag ne s’exprime pas sur des sujets politiques.» «Après réflexion, je ne désire pas exposer mon entreprise, d’autant plus que nous ne fabriquons pas de pièces 100% militaires.» Parler de matériel de guerre équivaut à marcher sur des braises.

Sur la...






 
 

AGEFI



...