L'initiative pour taxer les 1% des Suisses les plus riches aboutit

mardi, 02.04.2019

L'initiative populaire visant à taxer les Suisses les plus riches a récolté quelque 134'000 signatures.

L'objectif de l'initiative est d'imposer plus justement le capital et de décharger les salariés, a déclaré ce mardi la présidente de la Jeunesse socialiste Tamara Funiciello. (Keystone)

Les Jeunes socialistes ont déposé leur initiative visant à taxer les 1% des Suisses les plus riches mardi à la Chancellerie fédérale à Berne. Le texte a recueilli 134'000 signatures, selon les initiants.

Pour assurer une meilleure redistribution des richesses, "l'initiative populaire 99%" veut imposer à 150% les parts du revenu du capital supérieures à un montant défini par la loi. Pour éviter de s'en prendre aux petits épargnants, le seuil à partir duquel l'imposition plus forte prévaut pourrait être fixé à 100'000 francs.

L'objectif est d'imposer plus justement le capital et de décharger les salariés, a déclaré la présidente de la Jeunesse socialiste (JS) Tamara Funiciello lors de la remise des signatures. Le système actuel est injuste: il taxe davantage les personnes qui travaillent durement chaque jour que ceux qui regardent leur argent fructifier sans rien faire, a-t-elle illustré.

En imposant notamment les intérêts et dividendes ainsi que les revenus nets provenant des loyers, près de 5 à 10 milliards de francs pourraient être redistribués aux petits et moyens revenus en mettant à contribution les 1% des Suisses les plus riches, selon la Jeunesse socialiste.

Transfert social

Cette somme servirait à réduire l'imposition des personnes disposant de petits ou moyens revenus du travail ou à des paiements de transfert en faveur de la prospérité sociale. L'initiative intitulée "alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital", permettrait ainsi de remplir les caisses de l'AVS, de réduire les primes d'assurance maladie ou d'investir dans des crèches.

Actuellement, les revenus des gros actionnaires ne sont imposés qu'à hauteur de 60%. Quant aux salariés, ils sont taxés sur l'ensemble de leur revenu, a dit Mme Funiciello. Le 1% le plus riche possède 40% de la fortune totale de la Suisse, alors que 1,1 million de personnes sont menacées par la pauvreté.

La Suisse est l'un des pays où la fortune est la moins bien répartie, a ajouté le conseiller national Samuel Bendahan (PS/VD). Le progrès doit servir à tous et les avantages qu'il génère redistribués de manière équitable.

Troisième initiative

La Jeunesse socialiste a pu compter sur l'appui du PS pour la récolte de signatures. Le président du PS Christian Levrat est membre du comité d'initiative.

Avec ce texte, la JS n'en est pas à son coup d'essai. Elle a lancé deux autres initiatives ces dix dernières années. L'initiative populaire "1:12" refusée en 2013 par 65% des voix et celle contre les spéculations sur les denrées alimentaires rejetée à 59,9% en 2016. (ats)






 
 

AGEFI



...