La Bourse suisse entame la séance en hausse

jeudi, 20.06.2019

L'indice SMI affiche un niveau inédit en franchissant 10.000 points dès l'ouverture de la Bourse suisse. Swatch Group et Richemont se distinguent à la faveur des exportations horlogères.

Swatch Group se distingue à la faveur des exportations horlogères.(Keystone)

La Bourse suisse a entamé la séance de jeudi en hausse, l'indice SMI, affichant un niveau inédit en franchissant dès l'ouverture les 10'000 points, un cap symbolique manqué la veille en clôture. Les investisseurs devraient sortir de leur retenue, après les décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

La Fed a en effet ouvert la porte mercredi à une possible baisse des taux directeurs pour soutenir l'économie, face à la persistance des tensions commerciales et au ralentissement de la croissance mondiale.

"Les incertitudes entourant les perspectives se sont clairement accrues depuis notre dernière réunion", a résumé le président de la banque centrale Jerome Powell, citant la guerre commerciale lors d'une conférence de presse à l'issue de deux jours de réunion du comité monétaire.

Il y a donc plus d'arguments en faveur d'une politique monétaire "un peu plus accommodante", a-t-il jugé. Dans la foulée, la Bourse de New York a clôturé dans le vert, tout comme celle de Tokyo jeudi.

La Banque du Japon (BoJ) a annoncé également maintenir les dispositions de sa politique monétaire ultra-souple, une décision sans surprise, sur fond de conjoncture internationale dégradée et de faiblesse de l'inflation japonaise.

La Banque d'Angleterre devra également dévoiler ce jeudi ses décisions de politique monétaire, alors que le Royaume-Uni se trouve embourbé dans le dossier du Brexit et cherche un successeur à la Première ministre Theresa May.

"Ces dernières semaines, les banques centrales mondiales ont adopté une approche beaucoup plus transparente en matière de relâchement monétaire, dans un contexte de ralentissement économique mondial", ont commenté les analystes de CMC Markets.

A 09h06, l'indice SMI notait à 10'019,70 points en progrès de 0,31%. L'indice SLI gagnait dans le même temps 0,59% à 1533,10 points, alors que l'indicateur élargi SPI engrangeait 0,26% à 12'087,02 points. Sur les trente valeurs du SLI, seules deux, à savoir les bancaires Credit Suisse (-0,2%) et UBS (-0,1%) étaient à la traîne.

Du côté des gagnants Swatch Group (+3,4%) et Richemont (+1,8%) se distinguaient, à la faveur du bond des exportations horlogères de près de 11% observé en mai. L'imprévisible et toujours volatile AMS (+3,3%) venait s'intercaler entre les deux spécialistes de l'horlogerie et du luxe.

Les poids lourds de la cote, Roche (+0,9%), Nestlé (+0,3%) et Novartis (+0,1%) progressaient également. Parmi les quelques nouvelles d'entreprises précédant l'ouverture de la séance, Lafargeholcim (+1%) a indiqué avoir perçu près de 77 millions de dollars pour son rachat de dette.

Dévoilant sa statistique mensuelle du commerce extérieur de la Suisse, l'Administration fédérale des douanes (AFD) a rapporté un nouveau tassement en mai, le 3e d'affilée, des exportations helvétiques, celles-ci s'étant contractées de 1,2% sur un mois en termes réels, à 18,89 milliards de francs.

Sur le marché élargi, Barry Callebaut s'envolait de 2,66%, après la publication d'étude de Credit Suisse, le numéro deux bancaire helvétique reprenant la couverture du producteur zurichois de produits à base de chocolat et de cacao à outperform et un objectif de cours de 2350 francs.

Leclanché (+1,3%) a annoncé une coopération avec Comau dans la production d'accumulateurs.(awp)






 
 

AGEFI



...