Tokyo: le Nikkei rebondit malgré la remontée du yen

mardi, 13.09.2016

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en hausse mardi au lendemain d'un net repli, alors que se dissipaient les craintes d'un rapide resserrement monétaire aux Etats-Unis.

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,34% (+56,12 points) à 16.729,04 points. Il avait lâché 1,73% lundi. - (Reuters)

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en hausse mardi au lendemain d'un net repli, alors que se dissipaient les craintes d'un rapide resserrement monétaire aux Etats-Unis, même si le regain du yen a pesé sur le marché.

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,34% (+56,12 points) à 16.729,04 points.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part reculé de 0,01% (-0,11 point) à 1322,99 points.

L'optimisme des investisseurs a été tempéré par un renforcement de la monnaie nippone: le dollar valait 101,85 yens à la fermeture de la place tokyoïte contre 102,50 yens la veille, tandis que l'euro tombait à 114,37 yens, contre 115,30 yens.

Le Nikkei avait terminé en forte baisse lundi (-1,73%), à l'image de nombreuses places financières étrangères, inquiètes d'une hausse prochaine des taux d'intérêt américains.

Des déclarations de la Réserve fédérale américaine sont cependant venues atténuer ces craintes, permettant à Wall Street de se redresser après une lourde chute vendredi. Lael Brainard, l'une des gouverneurs de la banque centrale, a notamment jugé "moins impérieuse" la nécessité d'un tour de vis monétaire.

"La perspective d'un relèvement des taux s'est éloignée", a commenté pour l'agence Bloomberg, Toshihiko Matsuno, analyste chez SMBC Friend Securities à Tokyo. "Mais il est peu probable que le marché adopte une stratégie d'achat agressive avant l'issue des réunions de la Fed et de la Banque du Japon (BoJ) la semaine prochaine".

Renesas sous les projecteurs


Dans ce contexte d'incertitudes sur la politique monétaire, les groupes financiers et assureurs ont été délaissés: Sumitomo Mitsui Financial Group a perdu 2,18% à 3443 yens, Dai-ichi Life Insurance 3,93% à 1414,5 yens et T&D Holdings, plus forte chute du Nikkei, 4% à 1164 yens.

Du côté des technologies, Nintendo, récemment porté par l'annonce d'un partenariat avec le géant américain Apple, a trébuché de 3,99% à 25.625 yens.

Sony, qui tenait dans l'après-midi une conférence de presse à deux jours de l'ouverture du Tokyo Game Show, salon des jeux vidéo, a à l'inverse bondi de 1,52% à 3337 yens.

Du côté des autres titres vedettes, les constructeurs automobiles ont terminé dans le vert: Toyota a avancé de 0,26% à 6109 yens, et Nissan de 0,43% à 1036 yens, tandis que Suzuki Motor a pris 1,81% à 3477 yens malgré des informations de presse faisant état d'irrégularités comptables sanctionnées par une lourde amende.

Idem pour le secteur pharmaceutique: Takeda s'est apprécié de 0,96% à 4713 yens, Astellas Pharma de 1,40% à 1591 yens et Daiichi Sankyo de 1,08% à 2379,5 yens.

Au rang des autres nouvelles du jour, Renesas, dont l'action déclinait pourtant dans la matinée, a clôturé sur un gain de 2,15% à 616 yens. Le spécialiste japonais des micro-contrôleurs pour automobiles et autres semi-conducteurs a dévoilé un accord pour racheter la société californienne Intersil qui conçoit aussi des puces utiles pour les véhicules, pour un montant de 3,2 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros).

"Ce n'est pas tant le montant de la transaction qui importe, mais plutôt la capacité de Renesas à réussir l'intégration d'Intersil. De ce point de vue, la compagnie doit faire ses preuves", a souligné Damian Thong, analyste chez Macquarie Group à Tokyo, cité par Bloomberg News.

A noter également, Teijin, concurrent de Toray, a vu son titre augmenter de 1,03% à 392 yens juste avant l'annonce d'un projet d'acquisition de l'américain Continental Structural Plastics, fournisseur de matériaux composites pour l'industrie automobile, pour 825 millions de dollars. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...